Ce dimanche soir là, alors qu’un rassemblement de soutien à Israël avait lieu sous l’Ombrière du Vieux Port de Marseille, quatre jeunes défenseurs de la cause palestinienne ont réussi à déployer un drapeau palestinien depuis un balcon d’une chambre du dernier étage de l’hôtel Alizé qui surplombe la scène.

Alors qu’ils scandaient des slogans hostiles à Israël et que sur le port, des jeunes contre-manifestants venaient provoquer les importantes forces de police, voilà qu’un couple visiblement habillé à la hâte est apparu au balcon de la chambre voisine…

Coïtus Interruptus…

Vu leur tenue légère et leur étonnement manifeste, ils avaient tout l’air d’avoir été perturbés en pleins ébats amoureux lors d’un cinq à sept fougueux…

Ayant été mitraillés bien involontairement par de très nombreux photographes et des caméras de télévision, leur idylle risque fort de passer à la postérité avec tous les désagréments que l’on peut imaginer si la dame n’est pas l’officielle ou la légitime épouse…

Une épouse ou un mari qui justement, ont pu tomber au hasard d’un journal télévisé ou d’une page d’un magazine sur celui ou celle qui était officiellement parti(e) dans un séminaire présenté comme une insupportable corvée…

Et comme disait Georges Brassens, « Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière.. »

Tag(s) : #Marseille