Depuis le 11 juin, les vaches ont envahi Marseille. Rassurez vous, il ne s’agit pas de ces flatulentes laitières qui seraient responsables en grande partie des gaz à effet de serre et que l’on envisage d’ores et déjà d’équiper de pots catalytiques… Il faut bien sauver l’humanité ! Cela s’appelle la « Cow Parade » et il parait qu’il s’agit d’art contemporain. Ces moulages en fibre de verre, (pourquoi pas en résine… de cannabis !) sont décorés et peints par de véritables artistes reconnus dont les œuvres, ou plutôt ce qu’il en restera après le passage des vandales, seront vendues aux enchères, les bénéfices revenant à une association en faveur des enfants malades des hôpitaux marseillais… Beau geste !
vacheblog.jpg
Si la mairie de Marseille avait besoin d’un animal totem, elle aurait été bien inspirée de prendre pour symbole le cochon qui serait en harmonie parfaite avec la porcherie qu’est devenue le centre de la ville! La délégation de marins Suisses vainqueurs de la « Coupe de l’América » qui était venue en repérage à Marseille pour l’organisation de la prochaine édition s’en était allée prématurément, semble t-il horrifiée par la saleté repoussante de la troisième ville de France… Malgré un tel coup de semonce, la situation perdure et les services de nettoiement ne parviennent toujours pas à gérer le flux constant de poubelles nauséabondes qui s’amoncellent sur les trottoirs, y compris en pleine saison touristique.

 
Ce n’est pas une « charte de la propreté » qui éliminera le « Porc » qui sommeille chez de nombreux marseillais qui méritent haut la main leurs palmes internationales de « gros dégueulasses ». Tout n’est pas bon dans le cochon et il serait peut-être temps que la police municipale sorte le carnet à souches ou mieux, le nerf de bœuf qui a des vertus éducatives chez les plus récalcitrants ! Devant l’ampleur de la tâche, les services municipaux chargés de la propreté pourraient appliquer réellement le fameux « Fini, Parti » qui en la circonstance deviendrait le « Jamais fini, Jamais parti », quitte à ce que les employés travaillent 70h par semaine…
 londonguitarblog.jpg
Le chef a bien dit qu’il fallait « Travailler plus pour gagner plus… ! »
 
Si Marseille a ses vaches, J’avais vu à Venise les grosses dames du sculpteur Fernando Botero, un tout autre style qu’il faut savoir aimer… Et début septembre à Londres, le hasard m’a fait passer par une exposition de guitares géantes « The Gibson guitar town », le long de la Tamise, à deux pas du fameux « Tower-Bridge ». Enfin un truc qui « parle… » ! Qui réveille des souvenirs, des mélodies qui envahissent la tête … ! N’en déplaise à Jean Claude Gaudin qui n’a pas l’air d’être un mélomane même s’il a organisé l’anniversaire de Michel Polnareff et entonné « la poupée qui dit non… » ; Je préfère la guitare de Marc Knopfler et celles d’autres musiciens de grande classe au meuglement, les quatre pattes dans la bouse, d’une vache atteinte de torticolis à force de voir passer des TGV lancés à pleine vitesse… !

Il ne faut jamais prendre à la légère les bons conseils de Tonton Jojo… !
Tag(s) : #Pas lu dans "La Provence"