Il s’appelait Ken, elle s’appelait Barbie… 

Ken
était un beau parleur, un de ces joueurs de pipeau qui savent si bien charmer les serpents et leur entourage… Barbie grattait une guitare et susurrait des mots enjôleurs d’une voix rocailleuse qui mettait tout le monde en émoi, y compris la gent féminine…

Ken avait une formation d’avocat, il s’était lancé dans la politique et malgré sa petite taille, sa tête avait de plus en plus de mal à passer à travers les portes… Née dans une riche famille italienne, Barbie avait fait une belle carrière de mannequin avant de se lancer dans la chansonnette avec un réel succès…
 
Même s’il était parvenu au sommet, Ken avait eu des déboires sentimentaux. Sa deuxième épouse, "Pomponette" qui avait déjà vécu une première vie sentimentale avec un saltimbanque était partie un beau matin chez les américains avec un bellâtre. Ken avait déprimé et la belle était revenue mystérieusement au bercail quelque temps plus tard. Mais la tentative de rabibochage sur fond de médias avait lamentablement échoué et cette affaire somme toute banale s’était soldée par un deuxième divorce expédié à la hâte…
 
undefinedBarbie était une croqueuse d’hommes. Elle avait multiplié les conquêtes, de préférence riches et célèbres dont elle se débarrassait dédaigneusement après usage comme de vulgaires mouchoirs en papier… Comme un vieux macho, elle avait un palmarès épais comme une bible et qui aurait donné des complexes à Don Juan en personne. Son talent en ce domaine avait de quoi rendre jalouses les plus expertes des péripatéticiennes de luxe…
 
Le crapaud et la princesse se sont rencontrés il y a un peu plus de trois semaines et demi chez une star de la pub, un de ces génies capables du meilleur comme du pire. Capable de vendre du sable à des touaregs, de la glace aux esquimaux, de faire élire un "tonton" à la présidence de la république, il a étonné tout le monde en changeant opportunément de canasson en pleine course. Nul ne sait ce qui s’est exactement passé ce jour là mais toujours est-il que Barbie et Ken auraient eu un véritable coup de foudre l’un pour l’autre…
 
Ainsi, Ken est devenu raide dingue de la belle transalpine. Il est tellement fier de sa conquête qu’il parait avoir perdu son esprit d’ordinaire lucide… Comme un petit coq, il est apparu dans un parc d’attraction avec la bellissima ragazza accrochée à son bras. Il a souri aux photographes de la presse people qui ce jour là, une fois n’est pas coutume étaient les bienvenus, comme s’ils devaient témoigner d’un événement interplanétaire. Emballement médiatique. Le mariage est quasiment annoncé et le pape en personne est déjà prévenu, comme s’il devait célébrer l’union d’un souverain et de sa courtisane…
 
La fable est belle et l’autre côté du miroir est franchement hilarant… La douce Barbie est une véritable mante religieuse. C’est une manipulatrice redoutable qui sait mener les hommes par le bout du nez, surtout lorsqu’ils ne voient pas plus loin que le bout de leur phallus. Si elle tombe souvent amoureuse, elle se lasse parait-il très vite et il se pourrait bien que la belle idylle ne dure pas plus de neuf semaines et demi, le temps nécessaire à l’extinction de cette passion dévorante et irraisonnée. Enfin, il y a vraiment de quoi s’inquiéter lorsque l’on sait que Ken est un sorcier des temps modernes et qu’il est le détenteur d’un « superpouvoir » que même les Dieux n’ont pas… Celui d’appuyer sur un bouton qui pourrait déclencher un joli champignon pas hallucinogène pour un sou mais pourtant parfaitement létal.
 
Bienvenue dans ce monde merveilleux où il devient possible à un énergumène quelque peu déséquilibré de détruire le monde sur un simple coup de déprime… !
 
"Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé n’est peut-être pas qu’une simple coïncidence…"
Tag(s) : #Petits délires...