Ce lundi matin là, mon imprimante était en panne d'encre et j'ai eu l'idée saugrenue de vouloir aller faire une course en ville à 9H du mat'... J'avais oublié qu'au pays du petit Monsieur qui veut que les gens « travaillent plus pour gagner plus », tout est fermé jusqu'à dix heures et que certains magasins qui sont ouverts le samedi sont fermés ce jour là.

 Ayant une heure à « tuer », j'en ai profité pour me balader en moto dans les rues du centre de la ville. Du côté de la « plaine », je suis tombé sur un cantonnier endormi sur son balai alors que la vanne qu'il avait ouverte crachait un véritable torrent dans le caniveau. C'était peut-être un philosophe en pleine réflexion sur la propreté, à moins que ce ne soit un économiste écolo, atterré par le gaspillage de ce bien si précieux. Au même moment, les poubelles ramassées quelques heures plus tôt commençaient déjà à déborder et des immondices étaient emportés au gré des flots, avant d'être bloquées par un pneu d'une voiture garée trop près du trottoir.

 Et je me suis souvenu de l'étrange scène sur laquelle j'étais tombé un soir après une réunion dans les locaux du club de la presse... Des chats et des rats dégustaient le repas qu'une grand-mère avait du déposer à leur intention au coin d'une petite place située derrière l'opéra... Ces animaux qui semblaient ignorer la présence de leurs ennemis héréditaires devaient avoir signé un pacte de non agression, un concept assez peu à la mode dont certains feraient bien de s'inspirer... (Américains et Talibans, Israéliens et Palestiniens... liste non exhaustive à compléter au gré de l'humeur).

 

Ce matin là, après avoir fait le tour de la place Jean Jaurès, je suis redescendu vers l'église des réformés et la Canebière en empruntant une petite ruelle, la rue Du Guesclin qui débouche au bas de la rue Thiers. C'est ainsi que je suis tombé sur ce TAG qui doit témoigner d'une certaine exaspération des riverains : « Appreciez le matin les travelo et ses plus belle putin »... On peut imaginer qu'à une heure avancée de la nuit, de drôles de créatures doivent trainer par là et qu'au petit matin elles se précipitent dans l'église toute proche pour compter leurs biftons avant de confesser leurs nocturnes péchés... En voyant cette « œuvre d'art », j'ai espéré pour les clients de ces fameuses « putin » qu'elles  ne soient pas contemporaines du preux  Chevalier si habile au maniement de l'épée qu'a été Bertrand Du Guesclin au XIV siècle...

 

La Fnac devait être sur le point d'ouvrir et j'ai quitté les lieux en me disant que Marseille mériterait d'être élue « Capitale européenne de la culture, de la propreté, du bon goût et de l'orthographe... »

Tag(s) : #tranches de vie...