Au terme de cette année qui se termine sur le « krach boursier » magistral dont rêvaient les anticapitalistes, il est temps, si ce n'est pas déjà fait, de réfléchir sur un futur qui est loin d'être radieux. La presse est sinistrée, les journalistes et les photographes pigistes ont bien du mal à joindre les deux bouts et ils se posent des questions sur leur avenir...

Le constat est sans appel... Il est désormais quasi-inutile de se « décarcasser » pour produire des sujets inédits ou innovants.  Trop de concurrence et de contraintes sur "l'actu", la photo de guerre, c'est naze, ou alors il faut beaucoup de larmes, d'images sanguinolentes et d'injustices...

Dans un autre registre, les journalistes sont de plus en plus nombreux à avoir des ennuis avec une justice de moins en moins indépendante, un comble sur notre territoire national... Le secret des sources est menacé, ce qui marque un véritable retour en arrière et inquiète tous ceux qui travaillent dans la presse...

Même s'ils sont décriés, les seuls qui arrivent encore à gagner beaucoup d'argent en travaillant pour des magazines sont ces « infâmes » paparazzis qui sont la « honte » de la profession. Pourtant, malgré une avalanche de procès, la « presse people », celle que « personne » ne reconnait acheter, celle que « tout le monde » déclare ne lire que chez son dentiste ou au salon de coiffure n'a jamais été aussi florissante. Les groupes de presse sont parfaitement conscients du phénomène et c'est ainsi qu'ils publient quasiment tous un ou plusieurs de ces titres à gros tirage. Les bénéfices des uns compensent les pertes des autres et à ce niveau, le contenu n'a plus guère d'importance...

Il y a quelque temps, j'ai rencontré un paparazzi sulfureux, un de ceux qui font couler beaucoup d'encre et qui se marrent en voyant la pagaille qu'ils sèment. Nous avons parlé de nos travaux respectifs et il m'a livré ses conseils avertis... : « Arrêtes tes conneries et utilises ton potentiel... Fais du porno ou du pipole, il n'y a que cela qui paye... ».« Tu as un vécu extraordinaire... tu sais te sortir de n'importe quelle situation et contourner tous les obstacles... tu es malin, tu sais grimper, tu es sportif et réfractaire à l'ordre établi... ». N'en jetez plus, merci, la coupe est pleine ! Sur sa lancée, il a argumenté comme si c'était un agent qui vantait les mérites d'un de ses poulains...

Il est clair que les photos au décollage en parapente à La Plagne ou en spéléo au Sarawak d'un présentateur de journal télévisépiscine que j'avais photographiée là où elle n'était pas attendue, quelque part dans une paroi au dessus de la mer... rendu célèbre par sa marionnette auraient pu très bien se vendre, d'autant plus qu'il n'était pas affublé de sa moumoute ridicule. Autre temps, autre lieu, c'est une spécialiste de la

Ce ne sont que des exemples parmi d'autres et j'en suis à me demander si en 2009, le temps n'est pas venu pour moi de changer mon fusil, mon objectif d'épaule et d'envisager de faire un tout autre style d'images, nettement plus lucratives... En y réfléchissant, je me rends compte que la crapule pragmatique qui inonde les médias fait preuve de beaucoup de réalisme... Elle aime agir seule, planquée et comme les deux Georges, elle considère que « dès qu'on est plus de quatre, on est une bande de cons » !

Un brainstorming plus tard, une avalanche d'idées farfelues mais parfaitement réalisables m'apparaissent comme une évidence et  j'en suis déjà à cogiter au côté technique des choses....

Entre autres « planques », l'opération « chirurgicale » d'un petit compact numérique est déjà sur les rails... mais... Chut !

« Il y a du QRN sur Bretzelburg » !

 

Tag(s) : #jojomigrateur