Cela n’aura échappé à personne et même les Martiens doivent le savoir, Barack Obama vient d’être investi 44è Président des Etats-Unis. Le vent de liesse légitime qui souffle sur  l’Amérique se répand à travers le monde où toutes les minorités accueillent cette élection comme « LA » grande nouvelle qui va bouleverser le monde… Le premier Président noir de l’histoire des Etats-Unis est perçu comme une sorte de messie annonciateur de liberté, d’égalité, de fraternité, de paix et de justice sociale

En France, ce beau pays où l’on ne doute de rien, les tentatives de « récupération » de cette élection sont pléthore et certaines déclarations ne manquent pas de piment…

Ségolène Royal qui était présente à Washington n’a pas hésité à déclarer : « J’ai inspiré Obama et ses équipes m’ont copié… ». (Bonjour les chevilles…)

Le Maire de Nice, Christian Estrosi a quand à lui déclaré que si Obama a été élu, c’est en partie grâce à Sarkozy et les observateurs médusés se sont dit que décidément, il était bien meilleur lorsqu’il faisait de la moto en compétition…

Nicolas Sarkozy, le petit Artaban Français à l’égo surdimensionné a été l’un des premiers à féliciter le nouveau président américain avec qui il s’est dit pressé de travailler : « On a hâte qu’il se mette au travail et qu’on change le monde avec lui… ».

Ceci dit, vu, l’ampleur de la crise actuelle, le changement du monde n’est certainement pas pour demain et c’est ce qu’à du se dire Bernard Kouchner lorsqu’il a rappelé que : « le président américain n’a pas de baguette magique »

Et effectivement, s’il est clair que Barack Obama n’est pas Merlin l’enchanteur, de nombreuses groupies fantasment sur le personnage et lorgnent déjà sur sa « braguette magique », ce qui aux Etats-Unis peut très vite être la cause de gros problèmes comme l’ont constaté Bill Clinton, Dominique Strauss Kahn et bien d’autres moins médiatiques mais tout aussi « chauds lapins »

Toutes ces déclarations sont à hurler de rire et c’est à se demander si ces vaillant(e)s orateurs (trices) n’ont pas définitivement perdu la raison… En continuant sur cette voie, ils risquent d'avoir des morts sur la conscience et la preuve pourrait-être bientôt faite que « le ridicule tue », que « mourir de rire » n’est pas qu’une simple vue de l’esprit…

Sans vouloir être « rabat-joie », c’est à se demander si le plus sage dans cette affaire n’est pas le judoka-ancien président Wladimir Poutine qui s’est dit profondément convaincu que :

 

« Les grandes déceptions naissent de grands espoirs… »

Tag(s) : #Humeur du jour...