Il n’y a pas si longtemps, Nicolas Sarkozy a poursuivi en justice des poupées vaudou à son effigie, ce qui laisse supposer que le chef d’état est aussi superstitieux que le furent certains de ses prédécesseurs.


Si le président a avoué avoir une « coach », et contrairement à François Mitterrand qui reconnaissait faire appel à l’astrologue Elisabeth Teissier, il est beaucoup discret sur son éventuel recours aux services d’une voyante ou d’une cartomancienne

 

Les observateurs avertis n’auront pas manqué de faire la corrélation entre cette affaire de poupées et les déboires qui s’abattent depuis cette date sur le pauvre Nicolas Sarkozy. Cette coïncidence est si troublante que cela porte à croire que les adversaires du président se sont précipités sur de « vraies » poupées vaudou à défaut de pouvoir jouer avec les « fausses »

 

Alors que tout se déglingue autour de lui, le Président Français semble serein même s’il est impossible que, comme il l’affirme, il ne « voit » pas les grèves. Si tel est vraiment le cas, il est grand temps que les Français prennent conscience qu’ils ont élu un aveugle totalement sourdingue et parfaitement inconscient de son environnement. Pour essayer de comprendre cette attitude incompréhensible, il est intéressant d’étudier le personnage au travers du prisme de « l’échelle de tons » chère au scientologue Lafayette Ron Hubbard.

 

Nicolas Sarkozy qui doit son élection à son art de la manipulation de ses concitoyens est en train de dégringoler cette fameuse échelle en passant par toutes les étapes d’une déconfiture annoncée… En continuant cette analyse, il est surprenant de constater à quel point sa « communication »  s’inspire des méthodes de manipulation mentale que l’on retrouve dans la « dianétique »  de Ron Hubbard.

 

Son ami Tom Cruise qu’il avait reçu officiellement en août 2004 alors qu’il était encore Ministre de l’intérieur ne doit pas être content, surtout s’il s’avère un jour qu’il a « conseillé » le futur président français… !

 

Au moment où tout s’embrase dans le pays, le fossé se creuse entre le peuple et celui qu’il a pourtant élu il y a moins de deux ans. Alors que Nicolas Sarkozy, alias « Monsieur Moi Je » reste persuadé qu’il a raison et que ses adversaires sont des imbéciles, il est notable que dans l’histoire de France, jamais un président n’avait été la cible d’autant de railleries, d’injures et autres insultes

 

Aux dernières nouvelles, Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de se rendre en Guadeloupe où gronde une révolte qui pourrait bien devenir une véritable révolution. Son plus terrible ennemi étant actuellement lui-même, il n’est pas sur que cette nouvelle initiative soit une bonne idée, surtout s’il espère endormir son auditoire avec un discours stérile mais plein de promesses dont-il a le secret…

 

Il pourrait bien servir d’appât  pour la pêche au « gros », à moins qu’il ne « finisse » par se balancer au bout d’une corde comme au bon vieux temps… A ce propos, suggérons à son épouse Carla Bruni de revisiter la célèbre « ballade des pendus » de François Villon qui fut interprétée dans un tout autre style par Léo Ferré

 

Post-scriptum : Une poupée vaudou à l’effigie du président serait « planquée » quelque part à l’Elysée

Tag(s) : #Polit'Hic...