« LCM CAFE » est une des émissions « phares » de « La Chaîne Marseille » qui diffuse ses programmes dans la cité phocéenne et ses environs. Au cours de ce « talk-show » « made in Marseille », un journaliste-animateur et quatre chroniqueurs du crû reviennent sur l’actualité de la semaine avec une verve et un vocabulaire très souvent incompréhensibles pour ceux qui ont commis la grave erreur de ne pas être marseillais.

 

Tous les vendredis, c’est donc un journaliste-basketteur, Guillaume Blardone qui a la lourde tâche de tenter de faire régner un minimum d’ordre dans ce « bar de la marine » où l’on discute de politique locale, de sujets de société, de sports, de tout et de n’importe quoi dans le désordre, sans oublier l’Olympique de Marseille.

 

Le casting de ces « gros-niqueurs de l’info » a été particulièrement bien fait et tous les ingrédients d’un pagnolesque « boxon organisé »  sont réunis autour d’une table sur laquelle il ne traine pourtant aucun verre de pastaga ou de « cagole ».

 

Qu’on en juge :

 

André De Rocca, dit « Dédé », petit bonhomme talentueux de 1m 22 au garrot, journaliste sportif, « ancien » des journaux « La Marseillaise » et « La Provence », écrivain et  depuis peu acteur de la célèbre pièce de théâtre très « locale », « Madame Olivier » qui soulève un important problème, inimaginable pour un parisien1. Le Dédé qui est une véritable encyclopédie de la ville de Marseille  a réponse à tout et ses paroles toujours très imagées ont l’art de faire mouche. Ses propos d’une sensibilité très « à gauche », voire « anar » titillent ses compères qui réagissent, chacun dans son registre et avec ses « armes »…

 

René Malleville, la soixantaine, longue chevelure blanche en broussaille, « ancien » syndicaliste de la Régie des Transports Marseillais, « ancien » patron de bar, « ancien » conseiller municipal de Gaston Defferre entre 1977 et 1983 et conseiller d’arrondissement « actuel » de la Mairie des 2è et 3è arrondissements auprès de Lisette Narducci qui lui a confié la délégation des sports…. Pourquoi ? Parce que ce René qui n’a pas grand-chose à voir avec l’époux de Céline Dion est surtout connu comme un des supporters emblématiques de L’Olympique de Marseille. « Ancien » Président des « Yankees », un des plus importants groupes de supporters de l’OM, René Malleville est avec un vieux pêcheur du vieux port au visage buriné, l’une des « figures » que les chaines de télévision n’oublient jamais de venir interviewer dès qu’un événement important se déroule à Marseille. C’est sans doute ce que l’on appelle « avoir de l’imagination » dans les médias… !

 

Rémi Jacquier,  (orthographe à confirmer), restaurateur marseillais du centre-ville essaye de ramener un peu de calme sur le plateau, ce qui est très difficile, surtout lorsqu’il tente de prendre la défense de Jean Claude Gaudin et des positions de l’UMP. Son témoignage de petit patron confronté à la crise actuelle apporte un éclairage différent aux débats toujours très animés et au cours desquels fusent des paroles pas toujours très « académiques », c’est le moins que l’on puisse dire…

 

Gilbert Bourguignon, le quatrième Dalton de la tchatche n’est autre qu’un « ancien » bidasse en folie, échappé du service de santé des armées qui a roulé sa bosse un peu partout sur la planète, notamment en Afrique et en Polynésie française avant de devenir animateur de radio et journaliste sportif. Tombé dans la marmite du Rugby, (certains disent même qu’il aurait avalé un ballon), il est le speaker officiel stade vélodrome de Marseille pour le Rugby et sa voix tonitruante reconnaissable à cent lieues à la ronde casse les oreilles de tout le voisinage les jours de matches. Dans le passé, il a participé à de nombreuses courses sur route et la photo qui illustre cet article a été prise à l’arrivée de Marseille-Cassis lors d’une édition qu’il avait commenté en direct pour la radio tout en courant…  Lors de l’émission, même s’il est capable de montrer son indignation et de pousser un coup de gueule, il essaie toujours de modérer l’exubérance de ses deux potes « gauchistes » présents sur le plateau, un savoir faire qu’il doit certainement à ses nombreuses années de discipline militaire…

 

Le décor étant planté, il ne reste plus à ceux qui ne connaissent pas encore LCM CAFE2 qu’à guetter la prochaine édition de ce show typiquement marseillais qui laissera souvent perplexes les « tous tristes » de passage à Marseille…

 

 

1) Les incultes et les « estrangers » trouveront les explications ici : http://www.lestchapacans.com/quoi.html

2) Le site de La Chaine Marseille

http://www.lachainemarseille.fr/fr/

 

Tag(s) : #Marseille