Le 17 mai dernier, à l’occasion de la sortie d’un nouveau quotidien à Marseille, j’ai publié sur le blog un article : « La Tribune du Sud, le canard qui dérange… ? ». Moins d’une semaine plus tard, il semble que ce que je craignais et que je laissais sous-entendre lorsque j’ai écrit que « dans certaines sphères on aurait préféré que Jean-Michel Verne parte pour un voyage au centre de la terre… » ne se produise bien plus tôt que je ne le pensais.

 

Dans son édito du 20 mai 2009, Sébastien Laporte, le Directeur de la publication raconte que « depuis notre lancement, les kiosquiers de l’agglomération marseillaise sont confrontés à ce qu’il faut bien nommer un gang. » Il explique que des individus débarquent de « nulle part » en scooter, plaquent des autocollants sur les présentoirs du journal en invectivant les clients…

 

Les journalistes de la rédaction du journal se perdent en conjectures, avouant, (comme Pinocchio…?), n’avoir aucune idée de l’identité des commanditaires de ces actes qu’ils n’hésitent pas à qualifier de « mafieux »

 

Cette embrouille naissante qui aura peut-être des prolongements dans les prochains jours rappelle certains faits assez similaires qui s’étaient produits à Marseille lors de la distribution des premiers journaux gratuits qui avaient été qualifiés de « honte de la presse Française » par Serge July qui était encore le PDG de « Libération ». A l’époque, ces nouveaux quotidiens qui se sont multipliés depuis avaient rencontré beaucoup de difficultés, notamment  avec les NMPP et les imprimeurs

 

Ce qui est sur, c’est que ce genre de menaces sont vouées à l’échec car elles ne peuvent qu’inciter l’éditeur du journal à se battre pour assurer son développement, envers et contre tous…

 

A Marseille, rien ne se passe jamais comme ailleurs. Alors que certains diront que ces pressions « appuyées » ne sont qu’une galéjade de plus, d’autres, plus tendancieux n’hésiteront pas à exhumer de vieilles histoires à dormir debout, comme par exemple, celle de « Trottinette et de l’Encornet » !

 

A suivre… !

Tag(s) : #Marseille