Il y a deux ans, Sarko 1er, roi du « bling bling » est sorti vainqueur de la finale de l’érection présidentielle qui l’opposait à la « Diva du Poitou », une charmante dame qui ne s’est toujours pas remise de son échec cuisant qui a résonné comme une fessée sur son postérieur dénudé…

 

Les Français qui n’ont eu que le Président qu’ils méritent se rendent compte qu’une fois encore, les belles promesses électorales n’ont pas été tenues et qu’au contraire, leurs conditions de vie ne cessent de se dégrader sur fond de crise financière. Le « travailler plus pour gagner plus » cher à Nicolas Sarkozy a littéralement volé en éclat et les inégalités sociales ne cessent de s’accroitre dans le pays.

 

A l’heure où les Français se préparent à participer au scrutin européen, ils sont très nombreux à ne pas accepter que le « NON » au référendum sur la constitution européenne qui ne « convenait » pas à Nicolas Sarkozy ait été contourné par le mauvais « tour de passe-passe » qu’a été ce « mini-traité » excluant les citoyens du vote.

 

En France, quand un référendum ne « donne » pas le résultat attendu, on procède à un nouveau vote en oubliant d’y convier le peuple… Si le résultat avait été celui qui était escompté, aurait-on organisé un nouveau tour de scrutin pour s’assurer que les Français n’auraient pas de regrets ?

 

C’est ce que l’on appelle une manipulation caractérisée et il ne faudrait pas la laisser passer sans réagir…

 

Si l’affaire semble classée, il se pourrait bien que les Français profitent de cette élection pour signifier au gouvernement que le débat n’est pas clos et qu’il reviendra tôt ou tard sur la table

 

Alors que les instituts de sondages craignent que les grands vainqueurs soient les abstentionnistes, il est étonnant de constater qu’il n’y a quasiment pas eu de campagne électorale. Les rares débats télévisés n’ont donné lieu qu’à des empoignades qui n’ont pu que renforcer les Français dans l’idée d’adresser un « bras d’honneur » à la politique et à l’Europe qu’ils considèrent de plus en plus comme la source de leurs problèmes…

 

Cette situation est tellement grotesque que c’est à se demander si elle n’est pas tout simplement voulue par le Président et ses conseillers qui doivent être conscients du « message » cinglant assimilable à de « l’anti-sarkozysme » primaire qui pourrait s’exprimer dans les urnes au travers des petites listes contestataires…

 

A Marseille, la campagne a été quasiment inexistante et il a été bien difficile de savoir QUI était candidat à ces élections, d’autant plus que les programmes et les professions de foi ne sont pas parvenus dans toutes les boites aux lettres, la mienne et celle de mes voisins par exemple… !  (La faute a qui ?)

 

En deux mots, il FAUT aller voter parce que c’est « civique », en ignorant quasiment tout des listes en présence et en n’étant pas sur de trouver les bulletins de TOUS les partis en présence dans les bureaux de vote… Il fut un temps où la république Française était un modèle de démocratie mais ces derniers temps, il est indéniable que les choses sont en train de changer insidieusement comme en témoignent un fichage et un flicage qui se généralisent. Le Président nomme le PDG de France-Télévision, il s’invite sur les plateaux télés, il tente de faire et défaire les rédactions et Il y a d’ailleurs bien longtemps que des médias n’avaient pas été censurés, ce qui devrait  inciter la population à se montrer vigilante

 

Il n’y a pas besoin de s’appeler « Madame Irma » pour prédire qu’une fois encore la soirée électorale ne sera qu’une  mascarade ridicule. Quoi qu’il arrive, tous les participants à cette élection seront ravis et ils affirmeront avoir « gagné », même si les résultats prouvent indéniablement le contraire… Il ne faudra pas s’étonner que les Français s’éloigneront encore un peu plus de la politique... Jusqu’au jour ou il y aura une véritable explosion sociale totalement incontrôlable dans le pays…

Attendre et voir... Encore et toujours...!

Tag(s) : #Polit'Hic...