L’acteur américain David Carradine a été retrouvé mort, pendu dans la chambre qu’il occupait dans un hôtel de Bangkok. D’après l’enquête de la police thailandaise, il ne s’agirait ni d’un meurtre ni d’un suicide mais d’un « accident masturbatoire »… (Ceux qui ne connaissent pas le « mode d’emploi » n’ont qu’à se renseigner auprès de leurs ados…)

 

En France, François Bayrou, l’illuminé, pas bouddhiste pour un sou que la présidence de la république plonge dans une « bandaison » qui vire au priapisme aurait songé à se pendre lui aussi après avoir vu le résultat catastrophique de ses listes aux élections européennes

 

Mais il a manqué de courage, ce qui n’étonnera personne…

 


Si les éléphants du PS sont dans la tourmente, ceux du légendaire groupe de Hard-Rock australien AC/DC de passage mardi soir à Marseille ont montré que malgré leur âge, ils n’ont rien perdu de leur dynamisme légendaire…

 

Ce soir là, ce sont  50 000 fans dont beaucoup portaient des cornes de diable rouge achetées dix euros sur place, (quand on aime, on ne compte pas), qui ont défilé déferlé dans l’enceinte du stade vélodrome où se dressait l’immense scène. Comme d’habitude, la bière a coulé à flots, d’autant plus qu’elle était au même prix que les petites bouteilles d’eau minérale qui n’ont pas eu l’air de rencontrer beaucoup d’adeptes…

 

Comme d’habitude en pareille circonstance, les pissodromes ont débordé, ce qui constitue sans doute la rançon de la gloire…

 


Dès 21h, les musiciens mythiques ont apporté la preuve qu’Ac/Dc demeure le meilleur groupe de Hard-Rock du monde, reprenant ses plus grands succès, Rock’n’roll train, Hell’s bells, Highway to hell, TNT…etc Le tout dans un véritable déluge sonore qui a fait regretter aux spectateurs dotés des oreilles les plus fragiles  de ne pas les avoir équipées de boules quies… Selon un membre de l’équipe de sécurité qui n’avait pas l’air d’apprécier cette débauche de watts, cette musique serait faite pour les sourds, les malentendants et pour tous ceux qui ont abusé de substances illicites avant le concert, une théorie qui n’est pas forcément aussi stupide qu’elle semble l’être…

 

Ce qui est sur, c’est que le délirant collégien en culottes courtes, Angus Young est toujours aussi bondissant, malgré son âge quasi(canonique. J’ai pris plaisir à voir cette joyeuse bande de déjantés jouer des titres que j’écoutais dans le walkman que je transportais un peu partout au début des années 1980, des montagnes autrichiennes au fin fond de la jungle de Bornéo

 


Les amateurs du groupe prendront plaisir à consulter la page Wikipédia :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/AC/DC#Membres

 

Hormis quelques égarés, les spectateurs ont été ravis par ce concert hors norme, qualifié de « Démoniaque », de « Diabolique », ce qui, somme toute est tout à fait normal quand on sait que tous ces diablotins et diablotines qui seraient « à voile et à vapeur » ne sont que des suppôts de Satan. Ils emprunteront d’ailleurs « l’autoroute de l’enfer » qui leur permettra de rejoindre leur ami le diable, une thèse que des « théoriciens  fumeux » défendent depuis de nombreuses années… :

 

Ante Christ Death to Christ,

Ante Christ Devil’s Child,

Anti Christ Destroy Christ,

After Christ Devil Comes,

 


Autant de « versions » de la « fête » qui font blêmir Monsieur le Curé et terrorisent son aréopage de grenouilles de bénitier qui sont effectivement persuadées qu’après le Christ, le Démon viendra (D'ailleurs, il cogne déjà à leur porte...!)

 

Au mois de juillet, c’est la sulfureuse et provocante Madonna qui s’emparera des lieux pour un concert qui devrait-être grandiose…

 

Après le passage de diables et d’une diablesse dans le stade, Pape Diouf, le Président de l’OM ferait bien de faire  exorciser les lieux avant la reprise du championnat de France…

 

Mais c’est une autre histoire…

Tag(s) : #Marseille