Lundi 17 août dans la matinée, Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale et Hervé Novelli, secrétaire d’état chargé du commerce et de la consommation ont fait une petite visite « incognito » dans un « Intermarché » du Val de Marne, accompagnés d’une horde de cameramen et de photographes… C’est alors qu’ils sont tombés « fortuitement » sur plusieurs mères de famille très occupées par la liste de fournitures scolaires destinées à équiper leurs mouflets… Le hasard faisant encore bien les choses, ces dames avaient constaté la baisse des prix dont elles se félicitaient… !

Le « hic », c’est qu’un journaliste de France inter a reconnu une conseillère municipale de l’UMP locale qui se serait trouvée là par hasard…

http://www.rue89.com/2009/08/18/bonne-surprise-pour-luc-chatel-un-supermarche-plein-dump

Deux jours plus tard, cette opération de communication foireuse a fait le tour de France et « l’explication » officielle sent le « brainstorming » à plein nez… Résultat, tout est la faute de la direction d’Intermarché qui a pris l’initiative d’inviter des salariés pour faire de la publicité au magasin… Sans que le ministère ait été mis au courant ! Deuxième « hic », (au bout de trois le hoquet est déclaré…), la jeune femme qui est apparue à la télévision n’est autre que Virginie Meyniel, une conseillère municipale d’une commune distante de près de 50 bornes…

http://www.rue89.com/2009/08/19/chatel-a-intermarche-les-dessous-dun-coup-de-com

Un an plus tôt, ce qui tend à prouver que les politiques sont des cancres incapables d’assimiler la moindre leçon, c’était la « danseuse du ventre », Nadine Morano qui s’était faite « pincer » dans les mêmes circonstances dans un « Carrefour » des quartiers Nord de Marseille. Ce jour-là, le « bon client » de passage « par hasard » n’était autre que Bruno Sangline, un proche du député UMP de Bouc-Bel-Air Richard Mallié, celui-là même qui veut faire travailler les Français le Dimanche…

http://www.rue89.com/marseille/face-aux-cameras-morano-interroge-un-quidam-elu-ump

Quand on veut mentir, il est recommandé d’être plus doué que Pinocchio et les journalistes lassés de ces opérations de communication « bidon » feraient mieux de les boycotter ou carrément de faire en sorte qu’elles « capotent » lamentablement. C’est en pensant à quelques « pistes » amusantes que je me suis souvenu d’une anecdote de lycéens passionnés par la spéléo et par tout ce qui était susceptible de mettre la pagaille quelque part…

Le petit « chimiste » en herbe de l’équipe avait déniché la recette d’une mixture détonante, une sorte « d’acétylure cuivreux » obtenue à partir de l’acétylène dégagé par une de nos lampes à carbure de calcium dans un récipient rempli d’un mélange d’acide, d’ammoniaque et de copeaux de cuivre... N’ayant pas l’intention d’être tenu pour responsable d’un accident, je ne vous donnerai pas la formule que les plus curieux ne devraient pas avoir  trop de difficultés à trouver sur internet… Disons tout simplement qu’après décantation, filtrage et séchage sur un papier buvard, on obtient des copeaux qui ont la propriété d’exploser dans un énorme bruit lorsqu’on leur marche dessus et parfois même sans prévenir…

La « suite » avait été très hilarante car nous en avions semé un partout dans le lycée, en ciblant particulièrement les abords du bureau du proviseur et la salle des profs… Ce grand moment de franche rigolade avait été apprécié moyennement mais les « victimes » de ces explosions inoffensives n’ont jamais su qui en étaient les auteurs…

Les esprits « libres » imagineront avec amusement ce que cela pourrait donner au milieu d’un cortège officiel ou sur les lieux d’une inauguration... !

Subversion ? Qui a parlé de subversion… ?

Tag(s) : #Polit'Hic...