La fameuse « grippe A » est partout et c’est à se demander si elle n’est pas là pour occulter la situation économique désastreuse du pays, le chômage et tous les sujets qui fâchent…

Le truc que les oiseaux de mauvaise augure ne semblent pas avoir compris c’est que cette histoire commence sérieusement à « gonfler » les Français quand elle ne les rends pas tout simplement hypocondriaques

En réaction à cette cacophonie médiatique, quel génial inventeur serait capable de mettre au point un « pulvérisateur portable de grippe A », un petit dispositif simple et efficace, capable de contaminer certains lieux soigneusement choisis ?

L’invention de ce mélange de « Géo Trouvetou » et de « Gaston » des temps modernes pourrait même avoir des utilisations inattendues, notamment en matière de statistiques… Par exemple, il suffirait d’une pulvérisation des journaux à la sortie des rotatives du journal « La Provence » pour avoir quelques jours plus tard, un chiffrage extrêmement précis du nombre de ses lecteurs… !

Une idée farfelue ? Pas tant que çà… Les cinéphiles se souviennent sans doute que dans le film de Jean-Jacques Annaud, « Le nom de la Rose », Sean Connery avait découvert que des empoisonnements de moines avaient été causés par les pages, non pas de « La Provence » mais d’un vieux grimoire d’une bibliothèque imprégné d’une substance mystérieuse plus « expéditive » que le « polonium » si cher aux ruskoffs

On va peut-être TOUS « crever » de la grippe A… Alors, si c’était le cas, autant accélérer les choses car ce serait sans doute la meilleure nouvelle pour la santé de la planète qui pourrait très bien se passer de l’espèce humaine

Non ?

Tag(s) : #Humeur du jour...