Cet hiver, beaucoup de stations de ski souffrent cruellement d'un manque de neige et le spectre du chômage technique rode au pied des pistes.

Cette situation qui a tendance à se renouveler de plus en plus souvent inquiète et pose de nombreuses questions. Est-ce un phénomène cyclique ? S'agit-il d'un effet pervers du réchauffement climatique ? Dès que l'on touche au porte-monnaie, les comptables et autres économistes s'affolent, sans aucun doute beaucoup trop tard pour pouvoir faire quelque chose d'efficace. Il est de plus en plus clair que l'homme a négligé son environnement pour des raisons bassement matérialistes et ce, malgré les mises en garde des écologistes qui ont été trop longtemps présentés comme de doux rêveurs totalement irresponsables.

parzaweb-17blog.jpgAlors, que faire en attendant le déluge ? Prier pour que tombe la neige ? Trouver des activités économiques de substitution ? Pourquoi pas, mais lesquelles ? Les offices de tourisme se creusent les méninges et rivalisent d'imagination pour dénicher l'activité miraculeuse, celle qui sera capable de sauver une saison bien mal partie.

Discrètement, des spéléos avaient trouvé "la solution" et de la neige dans les Alpes du Sud... un 14 juillet au fond d'un gouffre ! Il était même possible de skier sur une belle pente très raide...! Le "ski sous terre" était né, même s'il a bien peu de chance de devenir un jour un sport olympique !

Tag(s) : #Les conseils de Tonton Jojo...