Dans quelques jours, les fumeurs vont être exclus, déclarés persona non grata dans tous les lieux publics. Enfin ! Diront certains, tandis que d’autres crieront au scandale en hurlant qu’il s’agit d’une atteinte intolérable à leur liberté.

Il aura fallu du temps pour en avoir la preuve, le tabagisme passif est tout sauf une vue de l’esprit et de nombreux malades sont là pour en témoigner. Pendant de nombreuses années, la santé des uns est passée après la liberté d’enfumer des autres. Une fois encore, il aura fallu en passer par la loi pour régler un simple problème de cohabitation et de savoir-vivre.

Il faut dire que pour l’état, l’équation n’est pas simple. Comment ménager la santé publique sans abandonner de mirifiques recettes fiscales tout en ménageant des milliers de buralistes qui pourraient peser dans la campagne électorale ! A ce stade, il ne s’agit plus d’un grand écart et seul un magicien pourrait envisager de trouver une solution à ce casse-tête même pas Chinois.

La photo qui illustre cette note s’adresse à tous ceux qui doutent encore de l’impact de la fumée sur l’environnement immédiat du fumeur. La scène se passait dans une jungle, quelque part entre la Thaïlande et la Birmanie lors d’un trek dans une zone de trafics peu recommandables. Ce soir là, nous avons dormi chez des paysans qui nous ont offert très gentiment l’hospitalité. Après le repas, nos hôtes se sont allongés dans un coin pour fumer une pipe garnie de substances illicites. Une heure plus tard, un nuage à l’odeur pas désagréable planait dans la maison où régnait une ambiance détendue. Cette nuit là, sans avoir fumé, nous avons tous fait de beaux rêves, « profitant » sans le savoir des effluves chargées d’opium qui sont passées sous nos narines… ! C’est ce que l’on appelle une preuve immédiate et tangible de la réalité du tabagisme passif !

Quelques années plus tard, je me souviens encore de l’ambiance de calme, de paix et de sérénité qui régnait dans cette cahute… Nicolas et Pimprenelle, les deux excités des présidentielles devraient s’adonner à ce genre de plaisirs nocturnes. Ils seraient bien inspirés de prendre du recul, de réfléchir davantage avant de débiter leur lot d’âneries journalières totalement démagogiques… !

Ils pourraient même devenir des amants d’un soir, mais çà, c’est une autre histoire… !

Tag(s) : #articles