Branle-bas de combat dans le landernau des aviculteurs européens ! La grippe aviaire est de retour mais avait-elle vraiment disparu ? Par mesure de sécurité, un premier abattage massif de dindes vient d’avoir lieu en Grande Bretagne alors qu’aucune explication de la contamination n’a pu être trouvée. Dès lors, on peut s’attendre à toute une série de mesures préventives et à la généralisation du « grand n’importe quoi » !

En France, « Big Brother » ne veille pas encore sur nous, (quoi que…), mais on arrive à un résultat similaire de manière plu artisanale. Les ministères de la Santé et de l’Agriculture sont là pour rassurer le peuple, mais surtout pour préserver les intérêts économiques et une filière avicole en péril. Tout ce qui a des plumes devient suspect et les volatiles ont de graves soucis à se faire, surtout s’ils sont des « immigrés » clandestins !

canardblog.jpgLe cours du « tamiflu », le fameux médicament sensé protéger de la grippe aviaire mais pas de la connerie va repartir à la hausse. Les hypocondriaques notoires vont renouveler leur stock à grand frais pour le plus grand bonheur des industries pharmaceutiques.

Et si on rappelait que ce n’est pas en mangeant du poulet, même malade qu’on va être contaminé ? Et si on expliquait une énième fois qu’il faudrait vivre dans un poulailler ou tout au moins à proximité de volailles porteuses du virus H5N1 pour avoir une petite « chance » de tomber malade ? Certes, il faut se montrer prudent et suivre l’évolution de cette épizootie, mais je me demande si certains responsables politiques ne sniffent pas autre chose que des fientes d’oiseaux !

J’ai presque envie de préparer le goudron et les plumes !

A suivre…

Tag(s) : #Humeur du jour...