Les élections Présidentielles approchent et les débats prennent une bien curieuse tournure. La tendance à raser gratis se généralise et les candidats tirent sur tout ce qui bouge car ils ont bien compris que ce sont les minorités visibles ou invisibles qui risquent fort de faire la différence. Le vote « sanction » est de plus en plus une arme dont la menace est si évidente que certains candidats, le petit « Sarko » en tête n’hésitent pas à utiliser les vieilles recettes populistes qui ne piègent plus grand monde…

Dans une France en panne et en proie à l’ultralibéralisme, où sont les solutions ? Le modèle économique qui devait apporter la richesse plonge les citoyens dans une véritable insécurité sociale. Plus personne ne peut plus nier la baisse du niveau de vie et du pouvoir d’achat des Français alors que les patrons voudraient encore réduire le coût du travail… Leur « idéal » serait un ouvrier qui travaille 12 heures par jour pour un bol de riz, qui ne se plaint jamais et n’est jamais absent de son poste…

D’ici quelques années, les capitalistes auront mis au point les bases d’une société qui n’emploiera plus que des esclaves… Ce ne sera plus la dictature du prolétariat mais celle des fonds de pension Américains et ce sera bien pire… ! Pour illustrer le futur des travailleurs modernes, voilà une photo prise en Chine au fond d’une mine de charbon… On se croirait revenu au temps de Zola, mais la scène ne date que de l’an dernier !

 Exagération ? Pas si sur… La Madame du Medef apprécierait certainement de telles mesures qui permettraient d’augmenter encore les dividendes des actionnaires… Le loup est sorti du bois et il ne se cache quasiment plus. En fin de matinée sur RMC Info, une espèce de « blondasse  » décolorée portant un nom à particule vante les mérites du libéralisme. C’est une véritable caricature qui ne se rend même pas compte que ses propos outranciers sont autant de missiles tirés contre son propre camp ! Elle est quasiment devenue la porte parole officielle des antilibéraux qui commencent à regretter que certaines familles nobles aient réussi à sauver leur tête lors de la révolution Française.

Les sondages publiés actuellement sont le reflet d’une incertitude qui a rarement été aussi forte. Les statisticiens se préparent de belles chevelures blanches, mais il parait que c’est très à la mode. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura des surprises et qu’il se pourrait que certains candidats qui se voyaient déjà à l’Elysée  reviendront à la réalité à grands coups de pompes dans le c… !

Il y a de « l’hara-kiri » dans l’air !

Tag(s) : #tranches de vie...