Le bataillon de candidats autoproclamés aux élections présidentielles s’est désagrégé lentement comme une vieille guimbarde rouillée et bien incapable de répondre aux exigences du contrôle technique, en l’occurrence, celles du Conseil Constitutionnel. La bousculade de la ligne de départ a laissé place à une modeste équipe de football sans remplaçants et sans grandes vedettes. Parmi les prétendants au poste le plus élevé de l’état, il est difficile d’imaginer que l’un d’entre eux puisse incarner un jour le renouveau de la nation Française. Si elle était élue, Madame Royal deviendrait la première femme Présidente de notre pays, mais serait-ce suffisant pour faire d’elle un personnage emblématique du pays ?

En attendant, la campagne est loin d’être brillante. Les « stars » refusent de s’affronter en direct sur un plateau de télévision et le débat se résume à des questions souvent caricaturales posées par des « panels » d’électeurs sélectionnés par des instituts de sondage. Dès le lendemain de ces soirées palpitantes, les ténors des partis se répondent par des « petites phrases » souvent calamiteuses qui ne trompent plus grand monde... Lamentable ? Il y a pourtant pire et la bataille fait rage en coulisses, chacun s’efforçant de faire surgir des « affaires » qui pourraient « plomber » les scores de l’adversaire. 

Il est coutume de dire que lorsque le fond est atteint, la seule alternative est la remontée, aussi laborieuse soit-elle… Et bien NON… ! La preuve est faite que les « éléphants » de tous azimuts sont capables de sortir la pelle et la pioche pour creuser plus profond, au risque de crever une conduite d’égout nauséabonde dont les effluves vont se répandre dans les couches populaires et finiront par exploser violemment comme une nappe de méthane.

Afin d’éviter un nouveau coup de grisou électoral, il serait bon que ces dignes élus du peuple changent enfin d’attitude et qu’ils cessent en fin de faire passer leurs intérêts privés avant ceux de la communauté qu’ils représentent officiellement. Quelques idées pêle-mêle… :

- Mettre un terme à la possibilité qu’un mandat électoral puisse se cumuler à d’autres et qu’il se métamorphose en un métier bourré d’avantages divers qui s’exerce en CDI…

- Prendre de la hauteur et s’apercevoir enfin que personne n’a 100% raison ou 100% tort ; Qu’il peut y avoir de bonnes idées à Droite comme à Gauche ; Qu’il est grand temps de s’en saisir, d’en discuter loin de toute doctrine politique et d’abandonner la discipline de parti...

Malheureusement, ces élections présidentielles ne sont qu’un nouveau « carnaval des hypocrites » Grand Guignolesque et ces propositions auront bien peu de chance de trouver le moindre relais, même parmi les candidats les plus modestes qui sont en train de se ridiculiser en montrant leur véritable visage.

Au stade où ils en sont, il y a fort à craindre qu’il n’y ait plus que des échasses qui puissent leur permettre de prendre de la hauteur… !

Tag(s) : #Les conseils de Tonton Jojo...