L’aqueduc de Roquefavour qui est situé sur la commune de Ventabren dans les Bouches-du-Rhône franchit la vallée de l’Arc et permet l’acheminement de l’eau de la Durance à Marseille. Construit à partir de 1841 et  mis en service en 1847, il est toujours utilisé de nos jours. Classé « monument historique » depuis 2005, il est largement inspiré du fameux « Pont du Gard » construit près de 1800 ans plus tôt par les romains pour alimenter Nîmes en eau.

A moins d’un kilomètre de là, le viaduc ferroviaire de Roquefavour, (456m de longueur) permet à la ligne de TGV méditerranée de franchir elle aussi la vallée de l’Arc avant de rejoindre le plateau d’Arbois et la gare d’Aix en Provence TGV.

aqueroquefavourblog.jpgA l’époque de l’inauguration de la ligne, j’avais fait une série de photos du TGV lancé à 300km/h depuis l’aqueduc qui constitue un belvédère privilégié. Ne connaissant pas l’heure exacte de passage des trains, je m’étais aperçu qu’on les entendait arriver quelques instants à peine avant qu’ils ne débouchent sur le pont qu’ils traversent en moins de 5 secondes…

Depuis que j’emprunte très cette ligne, j’ai essayé à plusieurs reprises de photographier l’aqueduc depuis le train lancé à pleine vitesse, une tâche qui est loin d’être facile vu qu’il n’est visible qu’un court instant et que la lumière n’est pas toujours au rendez-vous…

viaducTDVblog.jpgLa semaine dernière en montant à Paris très tôt le matin… Bingo ! J’ai enfin réussi à faire avec le « compact » qui ne me quitte jamais UNE photo de ce bel ouvrage qui n’a sans doute jamais fait « tourner » le lait ou donné le torticolis à une vache… Ce n’est pas grand-chose, mais il ne m’en fallait pas plus pour que je me rendorme… Jusqu’à ce que le contrôleur me réveille… Deux heures plus tard !

ponttgv01blog.jpgPour mon voyage de retour sur Marseille, j’ai emprunté une fois de plus un TGV qui arrive « normalement » à 22h 30mn… Quand il n’est pas en retard pour des raisons parfois souvent obscures qui posent des questions sur la capacité de la SNCF à communiquer. Dans le meilleur des cas, il ne reste plus qu’un quart d’heure pour espérer « sauter » dans la dernière rame de métro, ce qui se termine bien souvent par un sprint éperdu au terme duquel de nombreux voyageurs se retrouvent comme des « glands » sur l’esplanade de la gare St-Charles… Il ne reste plus à ceux qui n’ont pas « d’amis » comment on dirait sur Faciès-Book qu’à se faire racketter par un taxi de nuit qui se fera un plaisir de facturer la course au tarif de nuit, qui portera sur la note une taxe par bagage placé dans le coffre de la voiture et qui en prime, fera faire aux étrangers le tour de la ville au prix fort avant de les déposer à destination, expérience vécue un soir ou je rentrais de voyage seul et fatigué, avec plus de 60 kilos de bagages…

garelyonblog.jpgLa semaine dernière, mon TGV était à l’heure mais voilà qu’en arrivant devant l’escalator conduisant au métro, j’ai découvert que pour plusieurs semaines, celui-ci est fermé dès 20h 30mn, une absurdité à une époque ou des génies viennent d’inventer la Taxe Carbone et ou l’on incite la population à délaisser la voiture au profit des transports en commun

C’est ainsi qu’une fois encore, les taxis pouvant crever la gueule ouverte, j’ai fait une petite promenade digestive de 4kms à pieds dans les rues de Marseille, zigzaguant entre les poubelles, les « merdes » de chien, avec le risque de se tordre une cheville sur un trottoir en travaux ou de se faire agresser en passant dans un coin sombre… C’est ainsi que tout en marchant, j’ai fait une ébauche de « liste » de ceux qui dans cette affaire, mériteraient un grand coup de batte de base-ball dans la tronche… Le Maire ? Le Président du Conseil Général ? Celui du Conseil Régional ? Celui de MPM ? Le Président de la RTM ? Les Dieux et leurs serviteurs qui ne sont pas « foutus » de faire en sorte que le monde aille mieux ?

En Indonésie, il y a les fameuses crises d’amok, ces moments où la colère trop longtemps contenue se libère, donnant lieu à tous les débordements, même les plus inimaginables. Une foule entière peut-être prise d’une envie irrépressible de massacrer avec la plus grande barbarie possible tous ceux qui ont été montrés du doigt par la vindicte populaire. C’est ainsi qu’à Bornéo, des dayaks ont un jour découpé à la machette et (mangé) des colons madurais… Auxquels le gouvernement indonésien avait attribué sans la moindre consultation des terres occupées depuis toujours par les populations locales… !

metro001blogAinsi, le jour où j’avais expliqué à des dayaks christianisés qu’ils auraient mieux fait de bouffer les curés que d’écouter leurs histoires de « multiplication des bananes », (véridique…) et autres sornettes, je n’étais pas si loin d’une réalité « malheureusement » très difficile à « transposer » chez nous… (Précisons à l’attention de ceux qui en manquent que c’est de l’humour… !)

Pour en revenir à nos moutons ou plutôt à nos TGV et à notre bon vieux métro marseillais, suggérons à tous ceux qui en ont marre d’être contraints à marcher ou à utiliser leur véhicule personnel pour rentrer du centre-ville vers la banlieue en fin de soirée, d’adresser leurs factures de baskets à Karim « Zéribus, le Président « Grande Bouche » Hertzienne de la RTM…

Dans d’autres pays, les élus à l’instar d’un certain Georges Bush prennent régulièrement des godasses puantes dans la tronche, une attitude aux vertus calmantes qui n’est pas (et on ne peut que le déplorer), encore devenue à la mode dans nos contrées au fonctionnement si démocratique et dénué de passe-droits

Tag(s) : #Pas lu dans "La Provence"