C’est l’histoire d’un homme brun, grosses lunettes, moustache en bataille qui, ce matin là  attendait un TGV dans un café de la gare Saint-Charles à Marseille. Nous étions quelques jours seulement avant le premier match de l’équipe de France en Coupe du Monde de football et ce brave type visiblement passionné par le ballon rond avait acheté TOUT ce que la presse matinale peut produire à propos de foot

uruguay0108blog.jpgPhotographié à son insu alors qu’il était plongé dans l’incontournable quotidien sportif « L’Equipe », il dévorait un article, « L’Uruguay va calculer »… Il semblait soucieux mais pouvait-il imaginer un seul instant les événements délirants qui allaient suivre ce match « nul » et la défaite face au Mexique qui allait déclencher un véritable psychodrame quelques jours plus tard… ?

une19062010blog.jpgAprès une ultime branlée face à l’Afrique du Sud et une nouvelle victoire de L’Uruguay, il apparait que les uruguayens étaient meilleurs en « calcul » que les Français, terminant en tête du groupe et évitant ainsi les épouvantails argentins emmenés par Diego Maradona

Après la qualification scabreuse grâce à une « main » de Thierry Henry, après une sombre histoire de « mains » au « panier » d’une pute Escort-girl mineure, (version polie), le temps de la distribution de tartes dans gueule et  du lavage de linge sale au karcher est venu…

Le lecteur moustachu qui ressemble furieusement à « quelqu’un »... (Vous voyez ?) a du commencer à « triturer » son décoratif « balai-brosse » et il ne serait d'ailleurs pas impossible qu’il se soit d’ores et déjà arraché des poils par touffes, pas forcément après avoir mis le nez dans des « affaires » pas très propres

Les téléspectateurs du monde entier ont assisté à une incroyable téléréalité qui a ridiculisé la fameuse « ferme des célébrités en Afrique » et qui a même réussi l’exploit de faire passer les « lofteurs » de « Secret Story » pour de brillants intellectuels

Ce qui est sur, c’est que dans ce joli monde plein de ressources insoupçonnées, il y a toujours moyen de trouver un superlatif au « pire » et les spéléologues savent bien qu’en creusant, il est quasiment toujours possible de descendre un peu plus profond, même quand les choses semblaient compromises…

Nul ne peut préjuger de la suite des événements et Il serait sans doute temps de siffler la fin  de la récré et de confisquer tous les ballons

Mais c’est une autre histoire !

Tag(s) : #tranches de vie...