Ce joli petit mot très simple à prononcer, (sic), n’est autre que la traduction en pinyin, (l’alphabet phonétique Chinois) du nom d’une banque du Sichuan, un de ces temples du yuan et de la finance.

Ces dernières années, les dirigeants Chinois ont  su faire preuve d’un  pragmatisme qui doit rendre jaloux les plus grands théoriciens du Capitalisme… Faire la synthèse parfaite des dérives du Communisme et du Libéralisme qui s’inscrivent désormais comme une véritable doctrine politique largement inspirée d’un Capitalisme d’état. La Chine moderne n’est plus Totalitaire mais « Autoritaire », cela mérite réflexion…

Le Libéralisme prône la liberté totale d’entreprendre ce qui à priori est une excellente idée… C’est aussi la légitimation d’une véritable guerre économique. Faire le maximum de profit dans le moins de temps possible sans jamais se soucier des dégâts collatéraux que sont les délocalisations et le chômage. C’est ainsi que les restructurations se succèdent et que les multinationales dévorent les petites sociétés qui disparaissent les unes après les autres. Le résultat est assez cocasse et se vérifie tous les jours. Le Capitalisme sans entraves conduit au Monopole du « Grand Capital » qui n’est peut-être pas meilleur que la « dictature du prolétariat » chère aux Marxistes

D’une certaine manière, le Capitalisme conduit au Communisme et dans ce contexte, il est évident que les Chinois ont une longueur d’avance sur le reste du monde !

Pour en revenir à cette petite banque Chinoise, il semble peu probable que l’épisode « Jérôme Kerviel » puisse s’y produire… A moins, on peut toujours rêver, qu’un génial « Trader », un « Bruce Lee » de la finance Chinoise ne se lance dans ce genre d’opération à hauts-risques qui pourrait lui valoir une balle dans la nuque alors que les Américains plus civilisés préfèrent la chaise électrique ou l’injection létale.

Il y a déjà longtemps que les Chinois font du commerce avec la planète entière et qu’ils sont présents partout, toujours fidèles à la ligne qu’ils se sont tracés.

C’est ainsi qu’on pourrait imaginer que la

Jiangyoushiwudunongcunxinyonghezuoshe ne s’installe un jour prochain au Royaume Uni et n’ouvre une agence à
Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, une charmante commune du Pays de Galles, dont le nom se prononcerait en phonétique anglaise « Llan-vire-pooll-guin-gill-go-ger-u-queern-drob-ooll-landus-ilio-gogo-goch »… 

Prosaïquement, le village devrait son nom à
« l'église de sainte Marie dans le creux du noisetier blanc près d'un tourbillon rapide et l'église de saint Tysilio près de la grotte rouge »… Tout un poème !

C’est encore « top secret » mais Il paraîtrait même qu’un certain Harry Potter, le célèbre apprenti sorcier serait sur le point de s’établir dans cette gentille petite bourgade qui devrait perdre très vite sa tranquillité. Le magicien, « Harry Tripoteur » pour les intimes, aurait découvert les pouvoirs de sa braguette magique et il serait en pleine ébullition printanière… Il se murmure même qu’il serait sur le point de délaisser un art dans lequel il était pourtant passé maître alors qu’il fréquentait l’école des sorciers… Celui de se tirlipoter l’escargot la nuit sous la couette pour le faire sortir de sa coquille ! C’est alors, et c’est extraordinaire, qu’une vieille gouvernante perverse dotée elle aussi de pouvoirs étranges, une certaine Mary Poppins aurait mystérieusement débarqué pour lui apprendre la vie…

D’un seul mot à la consonance mystérieuse,

« Supercalifragilisticexpialidocious », cette nurse « new style » serait capable de faire tourner la tête du jeune Harry Tripoteur, mais c’est une autre histoire que ce blog ne révèlera pas car il n’a pas la vocation de s’immiscer dans la vie privée des « people », fussent-ils imaginaires !

Et... Un grand bravo à tous ceux et celles qui parviendront à lire cette note sans tâtonner !

Tag(s) : #Petits délires...