Lundi 17 février à Marseille, Bertrand Delanoë, l’actuel maire de Paris qui ne sollicitera pas un nouveau mandat et sera donc bientôt un Ex maire est venu soutenir  son ami Patrick Mennucci qui espère devenir le futur maire de Marseille…

Ensemble, ils ont déjeuné dans le quartier du Panier avant de visiter le Mucem, de déambuler sur le Vieux Port en faisant une escale devant le mairie avant de donner une conférence de presse à la brasserie « La Samaritaine » en compagnie d’Eugène Caselli, le « régional de l’étape », président de MPM et candidat aux municipales dans le secteur…

trioDCMweb.jpgA une époque désormais révolue, (depuis on a inventé les snipers), il aurait été facile de déverser de la poix bouillante depuis le chemin de ronde du fort Saint Jean sur le trio encadré d’un groupe de journalistes et de photographes qui arrivait du Panier par la passerelle de l’église Saint Laurent mais la poésie se perds et un simple téléobjectif a permis d’immortaliser la scène…

passerellesaintlaurentweb.jpgLe Mucem est une réussite indéniable et la petite balade médiatique qui a toujours du succès auprès des visiteurs s’est poursuivie sous les regards étonnés de touristes et de badauds, smartphones en mains, qui se demandaient ce que pouvait bien faire ici le maire de Paris…

trioMucemweb.jpgAprès une série de photos sur la terrasse ensoleillée du Mucem, la colonne est descendue directement vers l’esplanade du J4, serrant au passage de nombreuses mains, le côté culturel du musée serait pour une autre fois…

coursivemucemweb.jpgContinuant à pieds vers la Samaritaine, le groupe a fait une halte devant la mairie, histoire d’adresser un coucou narquois à Jean Claude Gaudin qui s’accroche désespérément à son fauteuil de maire comme une arapède, alors qu’il ferait mieux, dixit Bertrand Delanoë de « profiter de la vie »…

triofiguierweb.jpgUn peu plus loin, nouvelle halte devant « LE » figuier du Vieux Port qui est bien mal en point et demeure le  seul arbre de la promenade imaginée ainsi par des paysagistes qui en période de canicule finiront bien par être responsables d’insolations, voire du décès de touristes allemands rougeauds,  transpirants de la bière par toutes les pores de leur peau cloquée qui se délite en lambeaux après de trop nombreux coups de soleil qui se rappelleront à eux sous la forme de cancers dans 20 ou 30 ans..

Mais c’est une autre histoire !

Tag(s) : #Marseille