En feuilletant un de ces magazines de « mots fléchés » et autres jeux qui s’apparentent à des cahiers de vacances pour grand-mères aux cerveaux en cours de ramollissement sans que la canicule y doit vraiment pour quelque chose, je suis tombé sur des « jeux des 7 erreurs » qui m’ont fait immédiatement penser à une photo qui dort depuis longtemps dans mes archives…

Cette image étonnante qui n’est pas un montage photographique m’avait beaucoup amusé le jour où j’étais tombé par hasard sur ces deux voitures garées côte à côte sans que cela ne semble poser le moindre problème à leur propriétaire qui se livrait à son petit bricolage sous les yeux des voisins…

Depuis le temps, ces deux voitures ont du finir dans une casse mais la photo reste suffisamment « sensible » pour qu’elle soit publiée avec les plaques d’immatriculation rendues illisibles par quelques dingbats…

Toujours est-il que cette image apporte la preuve que les « doublettes » de plaques d’immatriculation ne sont pas une légende urbaine et qu’il y en a sans doute beaucoup plus que ce que l’on pense en circulation…

jeu7erreurswebParmi les usages de ces plaques, on peut imaginer aisément que certains s’en servent tout simplement pour utiliser deux voitures avec la même assurance, que d’autres cherchent à échapper aux amendes des radars automatiques en faisant verbaliser et retirer des points de permis de conduire à une tierce personne qui aura bien du mal à justifier sa bonne foi auprès de pandores bornés qui se refusent à une enquête « à décharge » même si elle devrait pourtant être la règle en cas de contestation…

« Non Monsieur l’agent, mon tracteur n’est jamais allé à Paris, il de dépasse pas les 50km/h et aurait été bien incapable d’atteindre la vitesse de 150km/h à laquelle il a été flashé sur l’autoroute… ! »

Le problème est encore plus grave lorsque le numéro d’une plaque usurpée est relevé lors de la fuite de braqueurs ou lors de la poursuite d’un « Go-Fast » par les gendarmes… Emmerdes assurées !

En conclusion de ce petit billet, un « conseil » à bien évidement ne pas suivre : Si votre député(e) prend des initiatives  bizarroïdes, si il ou elle « twitte » des trucs de plus en plus « chelou », usurpez donc le numéro de plaque d’immatriculation de son carrosse et faites lui payer vos PVs… ! (C’est de l’humour, pas une incitation à faire des bêtises ! )

Et n’oubliez pas de trouver les 7 erreurs voire davantage qui différencient ces deux voitures…

Tag(s) : #Humeur du jour...