Mercredi, à une dizaine de jours du premier tour des législatives, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault était de passage à Marseille où il est venu soutenir Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée des personnes handicapées et les candidats PS des circonscriptions de la cité phocéenne…

A son arrivée à la Gare Saint Charles, il était attendu par la traditionnelle cohorte de photographes, de cameramen et de journalistes venus pour immortaliser cet instant « historique »  de la politique marseillaise, les voyageurs sidérés se demandant qu’est-ce qui justifiait un tel charivari dans le hall…

L’occasion était trop belle de tendre l’oreille, histoire d’essayer de se faire une idée de la perception de ce nouveau Premier ministre par les marseillais. Comme d’habitude, un groupe d’élus, de militants et de fans étaient là pour accueillir le personnage et ce n’est pas de ce côté qu’il y avait à glaner des petites phrases dissonantes…

ayraultblog01Sur le quai, une petite Mamy qui attendait son mari qui avait voyagé sans peut-être se rendre compte qu’il avait pris place dans le même wagon que M. Ayrault s’inquiétait car disait-elle, son époux marche difficilement avec une canne et son équilibre est instable…

Alors que les gens reconnaissaient le ministre, les commentaires étaient plutôt flatteurs. Il y avait ceux qui trouvaient qu’il « marque bien », d’autres qui, (selon quels critères), le jugeaient « très sympathique », voire « très beau pour son âge »

Si parler du « physique » d’un homme peut-être très croustillant, surtout pour les femmes, aucune expression dont les marseillais ont le secret ne venait égayer l’attroupement qui s’était formé sur l’esplanade de la gare où Patrick Mennucci et le Premier ministre avaient pris la parole. Les gens saluaient le fait qu’un homme « aussi important » délaisse le Falcon et emprunte le TGV, un signe marquant la rupture avec « l’ancien régime »

ayraultgareblog01.jpgLe cas de Sylvie Andrieux qui venait tout juste d’être renvoyée devant le tribunal correctionnel ayant été balayé d’un revers de main, je désespérais d’entendre enfin des râleurs qui devaient bien exister, lorsque des propos intéressants sont parvenus à mes oreilles…

« Si le Premier ministre vient à Marseille en agitant des bouquets de roses, il cache de noirs désirs et des impôts qui ne tarderont pas à s’abattre sur les Français comme autant de merdes de pigeons diarrhéiques… »

Je tenais enfin mes contestataires et l’hymne à ce « Sombre Ayrault de la mer (de)» vêtu de clair qui serait parait-il davantage rompu à langue des casques à pointes qu’au dialecte des cagoles marseillaises…

 

Ndlr Jeudi matin, le PS a annoncé qu’il retirait l’investiture de Sylvie Andrieux aux élections législatives dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône. Le « petit chaperon rouge » venait peut-être de tomber sur le « grand méchant loup »

 

http://jojomigrateur.over-blog.com/article-le-petit-chaperon-rouge-et-le-grand-mechant-loo-56720535.html

 

Tag(s) : #Marseille