Depuis le 5 mars 2012 à Marseille, la partie basse de la Canebière est interdite à la circulation automobile, tout en restant néanmoins accessible aux transports en commun. Ce nouveau plan de circulation s’inscrit dans le cadre du projet de piétonisation du Vieux Port dont les travaux devraient être achevés en 2013.


Si les premiers jours, cette interdiction largement expliquée par les médias semblait correctement suivie, l’indiscipline des marseillais a rapidement repris le dessus malgré des panneaux « interdiction de circuler dans les deux sens » et « sens obligatoire ».


canebiere01blog.jpg

Samedi matin, alors que les travaux annoncés n’avaient toujours pas commencé, le bas de la célèbre artère marseillaise avait repris son allure habituelle, un bouchon s’étant même formé dans les deux sens.


Passant par là par hasard et à pieds, j’ai trouvé la situation pour le moins intéressante, surtout lorsque les motards de la police se sont invités à la fête. Plaçant leurs motos en travers de la chaussée, ils ont commencé à verbaliser des conducteurs jouant les étonnés, jurant que par habitude, ils n’avaient pas prêté attention à cette signalisation pourtant aussi visible qu’un gros pif au milieu d’un visage. Les coups de klaxons intempestifs de quelques impatients n’ont fait que courroucer  les policiers très à cheval sur le règlement qui ont réagi à leur manière…


canebiere02blog.jpg

Enfourchant leurs motos, voilà qu’ils ont entrepris de remonter la file à contresens, carnet de contreventions en mains, comme les hôtesses du drive d’un Mac Do ou des putes allant à la rencontre d’automobilistes égarés dans le bois de Boulogne… Alors qu’ils avaient entrepris de faire consciencieusement leur travail, (encouragés par des primes ?), quelques malins ont tenté d’échapper au piège qui s’était refermé sur eux. Tentant de faire demi-tour, ils ont aggravé leur cas, leur élan étant stoppé net par d’autres motards qui en ont profité pour se livrer à des contrôles plus poussés…


canebiere03blog

A quelques mètres de là, un clochard dormait au milieu de la pelouse, cuvant sans doute les bouteilles de pinard dont les cadavres gisaient autour de lui. Un peu plus loin, dans l’indifférence générale, des manifestants installés devant les locaux d’Air France KLM  distribuaient des tracts protestant contre le transport d’animaux de laboratoire par la compagnie et le joli manège de la place du Général de Gaulle tournait tranquillement…


Pendant ce temps là, alors que les règlements de comptes continuent, une compagnie de CRS surveille la pelouse de la Porte d’Aix et une police efficace fait rentrer de l’argent dans les caisses de l'état…


Tout va donc  pour le mieux dans le meilleur des mondes…

Tag(s) : #Marseille