Samedi en fin de matinée, le chauffeur d’un camion poubelle qui devait être distrait ou pressé s’est engagé sous l’ancien pont ferroviaire désaffecté qui enjambe le boulevard Schloesing et relie le parc du XXVIe centenaire à la déchetterie du boulevard Bonnefoy.

camionrabatau01webLe premier hic, c’est qu’il avait oublié ou omis de redescendre sa benne à ordures et qu’en passant en force sous le premier pont, il a arraché une partie de la rambarde et occasionné pas mal de dégâts…

pontrabatau02web-copie-1.jpgLe second hic, c’est que le mécanisme commandant la montée et la descente de la benne a été endommagé et que celle-ci s’est trouvée bloquée en position haute et que le camion a été irrémédiablement coincé entre les deux ponts…

Alors que des policiers protégés par des gilets pare-balles, (on est jamais trop prudents, surtout à Marseille)  déviaient la circulation, la grande échelle des pompiers est arrivée, suivie d’une pelle mécanique. Quand çà coince du haut on peut essayer de dégonfler les pneus voire de creuser un trou pour passer sous l’obstacle mais défoncer la chaussée ou désosser le camion ne faisait pas partie des plans des « secouristes »…

camionrabatau02web.jpgLa technique choisie qui paraissait peu orthodoxe s’est avérée néanmoins très expéditive. Il suffisait d’exercer une pression assez forte sur la benne avec le « godet » de l’engin de chantier pour finir de tordre les bielles du vérin hydraulique et contraindre la benne à descendre, ce qui fonctionna parfaitement…

pontrabatau03webDe nombreux badauds observaient la scène, n’hésitant pas à discuter avec les agents de police plutôt de bonne humeur et comme toujours à Marseille, les commentaires étaient plutôt imagés, laissant deviner comme est perçu le service de ramassage des ordures de MPM…

 

-          « Pour une fois qu’ils travaillaient ils ont fait une grosse cagade… ! »

-          « Fini Parti qu’ils disaient… ! »

-          « Leur patron ne leur donnera sûrement pas une médaille… » 


Même les flics étaient morts de rire et alimentaient la conversation, raillant à leur tour ce fameux « Fini Parti » dont ils rêvent peut-être…

camionrabatau03web

Puis le camion enfin libéré a pu repartir honteux et en remorque vers l’atelier où d’importantes réparations l’attendent...

Tag(s) : #Pas lu dans "La Provence"