Voilà une modeste photo à priori sans grand intérêt prise sur le boulevard de Sainte-Marguerite dans les quartiers sud de Marseille. Ce qu’il y a d’étonnant, c’est que ce sont deux boites de soutien scolaire qui vont remplacer un magasin pour sourdingues et une librairie distantes de moins de 20m…

Les jeunes sourds avant l’heure devront aller un peu plus loin pour investir dans le sonotone qui leur pend au nez, aller donc savoir pourquoi… Et les retraités râlent car ils devront marcher 300m de plus pour chercher leur revue « pipole » préférée…

Plus sérieusement, cette double-implantation pose quelques petites questions qui ne feront pas plaisir à tout le monde :

Les établissements scolaires du coin sont-ils nuls ?

Les profs qui y enseignent n’ont-ils pas les moyens de travailler ? Sont-ils tout simplement totalement incompétents ? Leurs seuls soucis sont-ils de trouver en permanence le meilleur moyen de tirer au flanc jusqu’aux prochaines vacances scolaires ?

Les élèves sont-ils tous des cancres trop occupés par leurs Smartphones pour espérer apprendre un jour à écrire autrement qu’en langage SMS ?

Les « mauvais esprits », « poil à gratter » de la société actuelle n’hésiteront pas à affirmer, le sourire aux lèvres, que les établissements scolaires sont peuplés de « bons à rien » et que les fautes sont collectives…

Toujours est-il que le temps est loin où cinq fautes dans une dictée étaient remerciées par un magnifique « zéro », où chaque erreur d’accentuation ou de ponctuation valaient un quart de point en moins sur la note finale et où une orthographe correcte était indispensable dans une lettre de motivation envoyée à un employeur potentiel…

soutienscolblog.jpgTrès bien situées, ces deux petites entreprises qui à priori ne devraient pas connaître la crise promettent de faire « Echec Aux Maths » et d’obtenir une « Mention Très Bien », des affirmations qui paraissent bien hasardeuses…

En cas de déprime ou d’échec cuisant, les enseignants de ces officines pourront toujours aller se bourrer la gueule au bistrot d’en face et leurs élèves dépités pourront y acheter du papier servant à rouler un mélange de tabac et de substances illicites qu’ils connaissent déjà bien et qui sont en vente pas très loin…

Les cancres malgré-eux, ceux qui se sont abimés les yeux prématurément en jouant à des jeux vidéos pour débiles n’auront qu’à traverser de l’autre côté de la rue pour se rendre chez l’opticien préféré de Johnny Halliday pour changer de lunettes…

Les édentés pour cause de « torgnole » administrée sans doute à juste titre par un prof excédé n’auront que quelques mètres à faire pour rejoindre le cabinet dentaire voisin où officie un arracheur de dents très connu à l’Olympique de Marseille

Enfin, les optimistes et les désespérés pourront aller dilapider leurs derniers sous au PMU...

A moins qu’ils ne se décident à prendre rendez-vous chez l’ontologue voisine qui si elle ne trouve pas remède aux mots de leur âme,  devrait néanmoins les délester de leurs derniers euros aussi efficacement que des tickets  à gratter de la Française des jeux... 

Mais c’est une autre histoire… !

Tag(s) : #tranches de vie...