A Marseille, contre toute attente, aux législatives du 17 juin dernier, Marie Arlette Carlotti qui a été nommée « ministre déléguée auprès du ministère de la Santé, en charge des personnes handicapées » au sein du gouvernement Ayrault a déboulonné Renaud Muselier de son siège de député de la 5eme circonscription des Bouches du Rhône.

 

Après avoir échoué dans sa tentative d’élection à la tête de MPM où il avait été battu par le socialiste Eugène Caselli, ce fier à bras spécialiste de « l’incruste » sur les photos avec des « personnalités » et autres « pipoles » comptait sur sa réélection à l’assemblée nationale pour briguer la mairie de Marseille aux prochaines municipales de 2014 et il aurait décidé de revoir ses plans…

 musodingopolnablog.jpg

Parmi les effets collatéraux, le plus amusant est que la Ministre qui ne pourra pas siéger dans l’hémicycle cède sa place à son suppléant, Avi Assouli, l’ancien journaliste sportif de France Bleue Provence dont la voix de commentateur sportif des matches de l’OM était adorée des marseillais qui préféraient souvent couper le son de leur télé pour écouter la radio…

 

Alors que certains et certaines tueraient père et mère pour poser leur popotin plus gros que leur cervelle sur un siège de député(e), il n’est pas sur, et c’est là que l’histoire devient très amusante que ce brave Avi ait imaginé un seul instant qu’il pourrait siéger dans l’hémicycle de l’assemblée nationale…

 raviassouliblog.jpg

La conclusion de cette affaire est des plus inattendues.

 

Le retraité Avi Assouli qui avait l’habitude de se tanner le cul dans la tribune de presse des stades va découvrir que les sièges de l’assemblée nationale sont plus confortables mais que l’ennui guette rapidement le parlementaire qu’il est devenu… « A l’insu de son plein gré » ?

 

La Ministre qui paradait en tête de la Gay Pride marseillaise en pensant peut-être que cette meute sympathique dénudée et bariolée était composée de malade mentaux et d’handicapés semblait très heureuse d’être là…

 carlottigayprideblog.jpg

Pendant ce temps, le cocu de l’histoire qu’est Renaud Muselier devait cuver son désespoir dans une boisson alcoolisée locale de couleur jaune, à moins qu’il n’envisage très sérieusement de se porter candidat à un des nombreux postes de « bénévoles », recrutés scandaleusement dans une ville en proie au chômage par sa mairie pour l’organisation des événements de MP2013…

 

stringrecto.jpgA moins que comme certains l’avaient imaginé, il ne se déhanche en musique sur un char de la Gay Pride, en string et torse nu,  l’indispensable smart phone qui fait tout sauf le café, coincé dans l’élastique de cette lingerie très aérée et très seyante…

 

 

Et si, par un malheureux hasard il n’y était pas, ainsi que d’autres élus de droite et de gauche, (des « loosers » frustrés et avides de revanche), il pourra toujours tenter de se rattraper l’an prochain, à l’occasion de la « Marche des Fiertés » qui cette fois-ci sera estampillée « Europride »... Un label qui devrait attirer beaucoup de monde venu de toute l'Europe…

 

Qui a dit que la politique marseillaise était monotone ?

 

Tag(s) : #Polit'Hic...