A Marseille au cours de l’été, les épisodes du « parking volé » et du campement sauvage de roms installés sur les pelouses de la Porte d’Aix ont été largement médiatisés, cette publicité gratuite pour la ville se répandant même hors du pays. C’est ainsi que le Ministre de l’intérieur, Claude Guéant a fini par venir sur place pour promettre à Jean-Claude Gaudin de rétablir l’ordre dans la ville.
 
Un nouveau préfet, Alain Gardère a été nommé, des CRS sont arrivés en renfort, le parking a été réhabilité et plusieurs campements de Roms ont été détruits et leurs occupants priés de retourner dans leur pays… La police tentant même de museler la presse qui est visiblement jugée persona non grata par la préfecture !
 

crsportedaix01

 
Depuis, fourmilière qu’était la Porte d’Aix est beaucoup moins agitée… Et pour cause… Une compagnie de CRS occupe les pelouses dont le périmètre est cerclé de barrières surveillées par une cohorte de pandores qui protègent… Le NÉANT, à moins qu’ils ne craignent que des trafiquants de métaux ne viennent piquer… Ces fameuses barrières !
 
Ce spectacle qui intrigue les touristes est devenu franchement surréaliste le mercredi 20 octobre lorsque, en marge d’un déplacement dans la cité phocéenne de « Madame Soufflot », (Cécile Duflot selon Sarkozy), une joyeuse bande de militants pacifistes d’Europe Ecologie Les Verts est venue faire face aux CRS pour tenter de « libérer la Porte d’Aix » qui est un espace public…
 

crsportedaix02.jpg

Après un dialogue de sourds, les manifestants ont entrepris de faire le tour de l’espace clos, le cordon de CRS accompagnant le mouvement de manière très coordonnée à l’intérieur des barrières…

Quelques questions restées sans réponses illustrent le côté absurde de la situation :

-         « Faites nous le Haka ! »

-         « Vous jouez comment ? En 4.4.2 ou en 4.5.1 ? »

-         « Faites la tortue ! »

-         «  On fait une partie de ballon prisonnier ? »

aichamunigacrsblog.jpg

 
A ce stade, même les policiers des Renseignements généraux qui surveillent les contestataires ont du mal à ne pas rire et une discussion s’engage avec un des élus. Soudain, c’est le branle-bas de combat… Aicha Muniga, une élue du premier secteur qui avait tenté en vain de forcer le passage quelques minutes plus tôt a réussi à prendre brièvement pieds sur la pelouse avant de battre prudemment en retraite devant les gaillards qui se précipitent dans sa direction…
 
Dans cette affaire, les Verts ont manqué cruellement d’imagination et ils auraient pu songer à inviter quelques coureurs de 110m haies ou de 3000m steeple qui auraient été ravis de partager ce moment de convivialité avec les CRS lestés par leur barda…
Une autre possibilité aurait été de convier ces gentils hommes si bien dressés à travailler en groupe à participer à un petit jeu sympathique très prisé par les ecclésiastiques qui y jouent volontiers avec les gamins après le catéchisme…  (« Il fourre, il fourre le curé… »)
 
« Il court, il court, le policier
Le policier sur la pelouse,
Il est passé par ici,
Il repassera par là… »
 
Alors que j’étais sur le point de m’éclipser, un riverain de passage visiblement très surpris par ce spectacle absurde est venu voir de plus près ce qu’il se passait...
 
Après avoir demandé combien coûtait à la ville un tel déploiement de forces qui à son avis seraient bien plus utiles ailleurs, il est reparti indigné en disant qu’il trouvait « scandaleux qu’on mette des barrières alors que le mur de Berlin est tombé et que l’apartheid est terminé depuis longtemps… »
 

crsportedaix03.jpg

 
Avec ces quelques mots bien choisis et prononcés devant les caméras de LCM et de Marsactu, tout était dit et il était temps de quitter les lieux…
 
Il ne reste plus qu'à une bonne âme musicienne et inspirée d'enregistrer la version « Préfet » ou « Policière » de cette vieille chanson française...
 
Le style étant bien entendu totalement  libre !

 

 

Tag(s) : #Marseille