Depuis le 12 octobre, les éboueurs de Marseille sont en grève, une situation à laquelle les marseillais sont malheureusement habitués. Alors que plusieurs milliers de tonnes d’ordures s’amoncellent sur les trottoirs et carrément dans les rues de la ville, les habitants ne sont plus en colère, ils sont littéralement excédés et la situation n’est plus très loin de dégénérer. La nuit, les feux de poubelles sciemment allumés se multiplient, se propageant parfois à des véhicules en stationnement voire à des façades.

Si l’image de la ville est réellement catastrophique, ce n’est pas l’opération de nettoyage ou plutôt de communication menée par les commerçants du centre-ville qui était de nature à régler un tel problème d’insalubrité…  Pas plus d’ailleurs que celle de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, (MPM) qui a « dégagé » très temporairement à l’aide d’un tractopelle, quelques tonnes d’immondices qui s’amoncelaient dans le quartier Noailles…

poubelles1blogDepuis, des bennes ont été disposées sur certaines places du centre ville et des personnels de la légion étrangère et de la sécurité civile, ont commencé à s’attaquer au ramassage des ordures avec des moyens très insuffisants pour envisager d’obtenir le moindre résultat positif. En deux jours, ces 150 personnes ont déblayé 50 tonnes de déchets, une goutte d’eau si l’on considère que plus de 8000 tonnes pourrissent sur place et que chaque jour qui passe en apporte davantage…

La situation ne pouvant plus durer très longtemps, voilà que le mot « réquisition » a été lâché par le président de MPM, Eugène Caselli qui en a fait la demande officielle au préfet de région Michel Sappin. Cette « idée » qui plait beaucoup à ceux qui en ont marre de cette insalubrité ambiante qui pèse sur la ville est perçue comme une provocation  par les syndicats et les éboueurs qui menacent de monter au créneau…

poubelles2blog.jpgCe conflit qui s’éternise est particulièrement destructeur pour l’image de Marseille à travers le monde. Ces derniers jours, il suffisait de regarder sur le câble CNN, Al Jazeera en anglais, la BBC et d’autres chaînes diffusées internationalement pour s’apercevoir que de nombreux reportages étaient consacrés la cité phocéenne qui devient l’une des capitales mondiales des poubelles...

Le problème n’est pourtant pas nouveau et les marseillais se souviennent encore de la délégation suisse des organisateurs de la coupe de l’américa qui étaient venus en repérage à Marseille alors que les rues de la ville étaient jonchées d’ordures… Horrifiés, ils avaient mis le cap sur Valence en Espagne et les élus ridiculisés par cette expérience avaient fait la « promesse » aux marseillais qu’ils règleraient définitivement ce problème…  Mais les à droite comme à gauche, les politiciens ont démontré depuis longtemps qu’ils ne sont que des nuls, des incapables et des menteurs qui jurent pourtant sans la moindre hésitation sur la tête de leurs femmes et de leurs enfants…

poubelles3blog.jpg« Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer !». C’est à se demander si ce ne serait pas une bonne idée d’en cramer quelques-uns dans l’incinérateur flambant neuf de Fos-sur-Mer, avec, comme on dit à Marseille, les « bordilles »…

Alors que rien n’est réglé, que les immondices continuent à s’amonceler dans les rues pour le régal des rats qui n’hésitent plus à mettre le nez dehors en plein jour, il est clair que cette affaire peut désormais dégénérer n’importe quand…

Pour que le problème soit effectivement pris à bras le corps, Il faudrait peut-être une recrudescence de leptospirose, une épidémie de choléra ou de peste  pour que les choses bougent…

Poubelle la ville !

Les photos qui illustrent cet article ont été prises 48 heures APRES l’opération de nettoiement dans le quartier Noailles… ! Enfin, comment ne pas présenter ce petit site qui vient d’être crée par des marseillais en colère ? :

http://merdeinmarseille.org

Tag(s) : #Marseille