En fouillant dans mes archives, j’ai retrouvé une photo du Costa Victoria, un paquebot de luxe que j’avais photographié alors qu’il quittait le port de Marseille où il avait fait escale. Ce beau navire appartient à la même compagnie que le fameux Costa Concordia qui vient de faire lamentablement naufrage en heurtant un récif malicieux et cruel dans des circonstances mal définies qui laissent néanmoins penser que ce gigantesque palace flottant était barré par des pieds nickelés particulièrement « gratinés »…
costavictoriablog.jpgVu le nombre de victimes et de croisiéristes encore portés disparus, il n’est sans doute pas de très bon ton de plaisanter à ce sujet mais je ne peux m’empêcher d’exhumer un vieil article que j’avais publié ici même en 2007 à l’occasion du passage à Marseille du Queen Mary II qui était présenté comme le plus grand navire de tourisme du monde…. (http://jojomigrateur.over-blog.com/article-10389187.html)
En voyant la horde de badauds massés sur la corniche pour assister au départ de ce géant des mers, n’étant jamais sérieux très longtemps, j’avais imaginé le naufrage de ce colossal « promène couillons » fortunés sous les yeux de marseillais atterrés, trouvant que la « Sartine », ce bateau qui avait « bouché le port » avait sérieusement pris de l’embonpoint… 
qm004blog.jpgPoussant le raisonnement un peu plus loin dans l’absurde, j’avais écrit que « Compte tenu de sa hauteur, même percé comme une passoire, le Queen Mary II ne coulerait pas totalement mais se poserait tout simplement sur le fond de sable qui dépasse rarement 60m de profondeur à cet endroit ! », créant une nouvelle « île » très embarrassante qui serait bien difficile à démanteler même avec les moyens les plus modernes…
Si ce scénario catastrophe semblait parfaitement stupide, voilà que les actualités italiennes de ces derniers jours montrent qu’il n’était pas aussi débile qu’il en avait l’air…


Et surtout, qu’avec l’homme, TOUT est toujours possible, y compris le pire… !

 

 

Tag(s) : #Petits délires...