La nouvelle est tombée mardi après-midi…  Charles Pasqua a été condamné à trois ans de prison dont UN ferme dans l’affaire de l’Angolagate… Quand j’ai entendu cette information incroyable à la radio, j’ai littéralement failli mourir de rire, d’autant plus que ma chaise ayant basculé à l’arrière, je me suis vautré lamentablement sur le carrelage…

Je n’aurais jamais imaginé qu’une telle chose soit possible et c’est à juste raison que je me suis pincé pour vérifier que je ne rêvais pas… En effet, le sénateur  Pasqua ne se privera pas de la possibilité qui lui est offerte de faire appel de la décision et ce n’est donc pas cette nuit qu’il a dormi en prison

En y réfléchissant bien, il n’est pas sur que le rêve de ses nombreux détracteurs devienne un jour réalité. Quand on secoue un panier de crabes, que l’on fourre le nez dans un nid de serpents, on risque fort d’avoir des surprises très désagréables… Il semble évident que les protagonistes de cette affaire dont les juges sont sans doute très loin de tout savoir, (pêle-mêle, Arcadi Gaydamak, Pierre Falcone, Charles Pasqua, Jean-Charles Marchiani, Jean-Christophe Mitterand, Paul-Loup Sulitzer), disputent depuis très longtemps une partie de « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » dans laquelle tous les coups, et surtout les plus bas sont permis

Dans ce monde où chacun détient des renseignements confidentiels sur ses adversaires, il n’est pas étonnant que certaines enquêtes trainent en longueur avant de déboucher sur… Rien du tout ou de disparaître carrément dans les oubliettes du palais de justice

Quand on voit que quelqu’un comme Jean-Charles Marchiani, l’ancien préfet du Var qui avait été déclaré coupable de « trafic d’influence par personne de l’autorité publique » a été gracié par Nicolas Sarkozy en décembre dernier, on peut se demander si dans cette nouvelle affaire, il réintègrera la prison, en compagnie, cette fois-ci, de son vieil ami Pasqua, SI la nouvelle peine à laquelle il vient d’être condamné, (trois ans de prison dont 21 mois avec sursis) est confirmée

La suite sera, à coup sur palpitante… !

Ndlr : La photo de Charles Pasqua qui illustre cet article date de quasiment trente ans... Le personnage que j’avais croisé dans un salon du circuit du Castellet m’avait salué comme s’il me connaissait depuis très longtemps, une attitude que l’on retrouve très souvent chez les communicants mais qui ne trompe plus personne…

Tag(s) : #Polit'Hic...