Le 15 octobre dernier, la Chine vient de commémorer en grandissimes pompes le soixantième anniversaire de l’arrivée au pouvoir de Mao Zedong.  Le moins que l’on puisse dire,  c’est que le fondateur du parti communiste chinois et de l’armée rouge serait sans doute très surpris de l’évolution de son pays s’il revenait sur terre d’un coup de baguette magique…

Aurait-il imaginé que le pragmatisme le plus « froid » ait poussé ses successeurs à se lancer dans la bataille de la mondialisation et à faire de la Chine un des plus grands pays capitalistes au monde ?

Tout cela nous amène à des considérations amusantes…  Le capitalisme et le libre-échange qui s’opposent à la mainmise des états sur les économies en prônant la liberté d’entreprendre conduisent… Au monopole d’entreprises monstrueuses pour lesquelles le personnel n’est plus qu’une variable d’ajustement que l’on pressure et que l’on pousse au suicide sans le moindre remord.

Schématiquement, le mécanisme est simple. La guerre économique que se livrent les entreprises concurrentes d’un même secteur se traduit par des faillites en cascade, par des délocalisations et des rachats, parfois pour un euro symbolique…

Ainsi, nous découvrons que les dérives d’un capitalisme effréné conduisent au monopole, ce fameux « monopole » qu’il suffit d’évoquer pour donner des sueurs froides à tous  les actionnaires, petits ou grands qui se rassurent en se disant que le monopole d’une ENTREPRISE n'a rien à voir avec un monopole d’ETAT… 

Chacun se rassure comme il peut...!

En attendant de voir quels jours noirs attendent la planète si les terriens continuent à se comporter de la même manière, un petit voyage chez les étasuniens, en Chine, en Inde  et dans d’autres grands pays est fortement conseillé à tous ceux regardent le monde à travers des œillères… A tous ceux qui comme le dit si justement le grand philosophe Jean Claude Vandamme ne sont pas « Aware »…

A l’heure ou notre Monde affronte vraisemblablement la plus grande crise de son histoire, il n’est toujours pas clair pour TOUS que SI, six milliards d’humains continuent à aspirer au même mode de vie basé sur le gaspillage, la planète n’y résistera pas ... D’autant plus que malgré les beaux discours prononcés lors du dernier G2O, la moralisation du capitalisme n’est certainement pas pour demain…

 

Nb : Pour illustrer cet article très optimiste, une photo de Mao prise à l’entrée de la cité interdite de Pékin, un petit livre rouge, une montre à l’heure locale, des biftons et une photo d’un mausolée de la place Tien an Men…

Tag(s) : #Les conseils de Tonton Jojo...