Après l’accident de car mortel en Guyane  pour des pèlerins qui se rendaient aux Journées Mondiales du Joint, après le déraillement du TGV espagnol qui en transportait d’autres à Saint-Jacques de Compostelle, voilà qu’un autocar italien chargé d’autres gogos cathos s’est écrasé au fond d’un ravin…

Si Dieu vous a donné la foi alors même que vous ne lui aviez rien demandé, il vaudrait mieux la lui rendre au plus vite parce que cette croyance ancestrale semble vous placer sur une liste prioritaire de futurs macchabées…

Ce qui n’est qu’une simple coïncidence pour les mécréants de la pire espèce apparaîtra pourtant comme une évidence pour tous les crédules et autres décérébrés qui n’ont toujours pas compris que la seule utilité d’une religion est de contrôler les hommes en leur promettant, le paradis, le purgatoire ou carrément l’enfer…

Pour ces croyants, il est évident que « quand Dieu pas content ou trop bourré, Dieu provoquer des catastrophes naturelles, Dieu faire tomber les gros « navions », faire dérailler les trains et précipiter les cars dans les méchants précipices… »…

Si Dieu est vraiment pour quelque chose dans toutes ces catastrophes, un zeste de lucidité devrait suffire à faire fuir sa clientèle mais il n’y a plus de logique depuis longtemps dans les cerveaux embrumés des simples d’esprit que les suppôts de cet arnaqueur de « Bon Dieu » ont su priver de sens critique depuis des lustres….

A toute chose malheur est bon et il faut toujours avoir une vision positive des évènements. Chaque vieillard grabataire qui disparaît lors d’un pèlerinage coûte une retraite de moins à la société, chaque pèlerin mort en vacances en se rendant aux JMJ libère un emploi et même, un chômeur de longue durée qui revient les pieds devant de Saint-Jacques de Compostelle ne coûtera plus rien au Pôle emploi…

Décimer la population pour faire des économies et redresser le pays est une solution radicale qui mériterait d’être creusée et à laquelle peu de politiques ont osé penser, du moins officiellement…

Pour un maximum d’efficacité, il faudrait commencer par les plus riches et les notables qui votent les lois et c’est sans doute là que « coince » ce « remède » économique miracle…

Elle est pas belle la vie ?


Ndlr : Pas sur la tête, ce n’est que de l’humour un peu noir…

Tag(s) : #Humeur du jour...