Vendredi à Marseille, le terrible gang des cravates bleues a déambulé sur la Canebière, accompagné d'une horde de photographes et de cameramen (et women), surveillés de près par des policiers en civils qui étaient peut-être encore plus nombreux que les journalistes...

gangcravatesbleuesblog.jpg

Si çà se trouve, grâce à leur ami Arnaud, roi de la Marinière, ils ont bénéficié d'un tarif de groupe chez Armor-Lux ou chez un fabricant de cravates françaises en perte de vitesse...

D'autres auraient préféré le noeud papillon ou la cravate de notaire, mais c'est une autre histoire...!

Tag(s) : #Petits délires...