L’autre soir, la vue de l’abbaye de Saint-Victor magnifiquement éclairée m’a fait me souvenir  qu’il y a très longtemps, au moment de la fête de la Saint-Jean, une fête très musicale avait lieu au pied des tours…

Je me suis également souvenu qu’avec deux copains spéléos nous avions eu l’occasion d’être partie intégrante d’un feu d’artifice assez original tiré depuis le toit de l'abbaye. Pour la circonstance, nous avions équipé la façade avec des cordes, le but, imaginé par des techniciens spécialistes des feux d’artifices étant de faire partir des engins pyrotechniques à partir de nos dos pendant que nous remontions sur les cordes, si possible en cadence jusqu’aux créneaux…

Si l’idée était excellente, sa mise en scène était plutôt surprenante, 100% bricolage. Les fusées étaient fixées sur une plaque ignifugée, elle-même installée sur une claie de portage que nous portions dans le dos comme un sac à dos…

StVictorNdGarde.jpgAprès avoir fait quelques essais dans la journée pour déterminer combien de temps il nous fallait pour monter, le temps était venu de le faire pour de bon et nous l’avions fait…

Dès l’allumage, nous avions eu la sensation de nous transformer en « Toros del Fuego » arrimés à des fusées Ariane prêtes à exploser au décollage. Lentement, nous étions montés au milieu de fumerolles, des étincelles jaillissant de partout dans un fracas abominable…Parvenus sous les créneaux, la surprise du chef nous attendait sous la forme d’un canon dont la mousse qu’il crachait devait passer par-dessus nos têtes… « Qui devait » car du vent s’étant levé, c’est directement dans la tronche que nous l’avions reçue par paquets entiers !

Accueillis au sommet par des préposés au tir des feux d’artifices, nous avions découvert que le toit de l’abbaye était truffé de fils électriques alimentant des dispositifs pyrotechniques en attente de leur déclenchement. Il ne restait plus qu’à attendre la fin des hostilités à l’abri derrière l’angle d’un mur... !

C’était ma séquence « Madeleine de Proust » de ce dernier jour de l’année…

Tag(s) : #tranches de vie...