Ce week-end, c’est l’ouverture de la pêche à la truite et certains se préparent peut-être à faire des infidélités à la Grande Bleue. Vu la période de « réchauffement climatique » actuelle, avant d’envisager une escapade frisquette dominicale le long d’une rivière ou d’un torrent, il est vivement conseillé de vérifier l’étanchéité des bottes et autres pontonnières…

Après avoir vérifié qu’aucun petit malin n’a saboté votre garde-robe si seyante d’un discret coup de poinçon à un endroit que la morale réprouve, (clin d’œil aux plaisantins), vous pourrez vous concentrer l’esprit libre sur le côté technique de votre activité favorite…

abdulpoiscailblog.jpgHistoire de changer un peu, je vous suggère d’oublier votre bric-à-brac habituel  et de tester quelques méthodes alternatives qui pourraient vous servir un jour où l’autre si l’idée saugrenue de participer à Koh Lanta vous passait par la tête. Si l’arc et la sagaie sont assez efficaces dans les eaux peu profondes, l’hameçon de grande taille est à réserver la « pêche aux canards » si goulus qu’ils se précipitent sur le moindre morceau de pain qui traine sur une berge ou dérive dans quelques centimètres d’eau…

Dans un canyon, il suffit de placer un grand sac à dos vide dans le déversoir d’une vasque dans laquelle on patauge joyeusement pour faire quelques belles prises... Dans de l’eau un peu plus profonde il est possible de faire quelques jolis coups avec un petit filet à lancer, lesté par une chainette qui le referme automatiquement…

Et il y a des moyens plus « radicaux » Au cours d’une expédition spéléo à Bornéo, j’avais laissé des gamins nous « piquer » du carbure, histoire de voir ce qu’ils allaient en faire… Avec du carbure de calcium et un gros bambou on fabrique un « canon » très ludique, mais surtout, on déclenche des explosions qui assomment les poissons qui remontent ventre en l’air à la surface… Une technique qu’il est facile de reproduire chez nous avec de simples bouteilles en verre fermées par des bouchons à levier ! 

Enfin, sans entrer dans les détails,  comment ne pas dire quelques mots de la bonne vieille « pêche » à la dynamite, à la « grenade quadrillée » ou à la « grenade d’exercice »,  « bricolée » pour la circonstance (mais je ne vous dirai pas comment)… ?

Plus étonnant encore, que dire de ces drôles de « pêcheurs » croisés  à Bornéo qui « tiraient » le crocodile à l’arme de guerre… ?

Et éventuellement, vous pourriez tout aussi bien aller voter, histoire d’essayer de faire en sorte que votre région ne tombe pas sous la coupe de véritables « Requins »... Ce qui paraîtra à beaucoup...  Totalement utopique !

Tag(s) : #Les conseils de Tonton Jojo...