- Nom ? Amin Dada !

- Prénom ? -Idi !

- Diplôme ? Plome !

Comment ? Ce n’est pas çà ? Je me trompe de personnage ? Si c’est vraiment le cas c’est, comme aurait dit un ancien champion de draisienne reconverti dans les « pipoleries »,… « À l’insu de mon plein gré »…

Alors, de qui s’agit-il ? D’un anthropophage ? D’un cannibale ?... La différence est subtile, je vous l’accorde et je ne me lancerai pas dans une explication de textes… D’autant plus qu’il semblerait que ce ne soit pas du tout le cas et que de tels propos pourraient même être considérés comme racistes par des gens qui n’ont aucun sens de l’humour…

Alors, qui est donc ce personnage exubérant, souriant, qui ne cesse de lancer des « vannes » lourdingues au milieu de grands éclats de rires  communicatifs qui font partie de son fonds de commerce ?

Quelques indices, photos à l’appui…

Une montre en « or ?» souligne le côté « bling-bling » de l’arriviste caricatural qui semble « échappé du Fouquet’s » un jour « d’érection pestilentielle » comme l’aurait dit Coluche…

Ce membre de la tribu des « Matuvu » qui semble avoir « réussi sa vie », bien avant 50 ans ou qui cherche à le faire croire porte un collier qui ne supporte pas un insigne religieux mais une bien étrange clef incrustée de perles… Serais-ce la clef d’un coffre ? La clef des songes ? La clef d’une ceinture de chasteté ? Le mystère reste entier… !

A ce stade de la réflexion, il est bon de préciser que ce jour là, l’homme un peu trop « bien portant » qui doit céder au péché de gourmandise plus souvent que de raison était accompagné d’une charmante jeune femme qu’il dévorait littéralement des yeux comme si elle n’était qu’une pâtisserie alléchante…

Malheureusement, les vieux satyres en mal d’histoires salaces seront déçus d’apprendre qu’il n’y avait effectivement rien de sexuel dans les œillades de l’amateur de friandises… Il parait même que ce goulu qui s’assume aurait une sainte horreur des « vieilles » et des starlettes échappées de « Secret Story » ou d’ailleurs…

Comme le « gorille » de Georges Brassens, (qui n’aurait rien à voir avec celui qu'adore le paparazzi Jean Claude Elfassi…), il préfèrerait très nettement, « saisir » un « juge », ou mieux, un bel éphèbe « à l’oreille » avant de « l’entrainer dans un maquis » pour…: Reprenons Brassens qui avait dit que….:« La suite serait délectable, malheureusement je ne peux, pas la dire, et c’est regrettable, çà nous aurait fait rire un peu… »… !

Il faut décidément de tout pour faire un monde… !

 

Ndlr : Je pense que vous savez qui est ce personnage aussi encombrant que remarquable… !

Tag(s) : #jojomigrateur